Une équipe gatinoise triomphe au Tour du Rwanda

Timothy Rugg a donné la victoire à son... (Courtoisie)

Agrandir

Timothy Rugg a donné la victoire à son équipe en signant le meilleur temps d'un contre-la-montre de 3,3 km. -

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Frédérick Gates et Timothy Rugg ont passé deux heures à multiplier les entrevues, dimanche, après une course mémorable au pays des mille collines. Ce fut le prix à payer pour avoir remporté le prologue du Tour du Rwanda.

Surtout, il s'agissait d'une première victoire internationale pour la jeune équipe gatinoise LowestRates, fondée il y a deux ans. « Une victoire qui nous procure beaucoup de crédibilité, a soutenu Gates, celui qui a mis au monde la formation de cyclisme.

«Je n'ai pas été capable de me retenir. J'étais émotif. J'ai pleuré quand j'ai vu sur l'écran géant que nous avions gagné... Des larmes de joie», a-t-il pris le soin d'ajouter du même souffle au bout du fil.

Il était presque 20 h à Kigali quand Gates a rappelé Le Droit. Plus tôt dans la journée, Rugg avait signé le meilleur temps d'un contre-la-montre de 3,3 km, donnant cette victoire historique à LowestRates.

«Gagner ma première course en Afrique a beaucoup de valeur pour moi. J'ai passé du temps quand j'étais jeune en Ouganda et au Kenya, mais je n'avais jamais eu l'occasion de courir ici, a soutenu le cycliste américain de 30 ans recruté par l'équipe outaouaise.

«C'est un moment émotif aussi pour Timothy, a reconnu Gates. Il a déjà participé à une mission humanitaire en Afrique.»

Le patron enchainait les longues phrases en entrevue. Il avait beaucoup de choses à dire.

«C'est fou. Tout le monde parle de notre victoire. Nous sommes à la télé, les journaux s'intéressent aussi à nous... Nous nous sommes promenés plus tard dans la journée dans la rue et les gens nous reconnaissaient.»

Ce sont 73 cyclistes de 17 équipes qui ont pris le départ du prologue du Tour du Rwanda, le dernier événement majeur à l'horaire du calendrier africain de l'UCI en 2016. Le parcours a notamment passé près du stade Amahoro, qui possède une signification particulière dans ce pays.

L'endroit a été désigné zone protégée par l'ONU, accueillant plus de 12 000 réfugiés tutsis durant le génocide en 1994.

«Il y avait des centaines de milliers de personnes le long de la route pour le prologue. C'était impressionnant. En plus, les organisateurs disent que ça devrait être la plus petite foule de la semaine», a souligné Frédérick Gates.

La première étape officielle du Tour prévue lundi sera une course sur route de 98 km entre Kigali et Ngoma. Rugg prendra place sur la ligne de départ avec le maillot jaune de leader.

«Un maillot que nous comptons bien conserver», a ajouté Gates.

LowestRates fait partie des trois équipes amateurs qui roulent au Rwanda. On y retrouve six formations pros, cinq équipes nationales et trois équipes du pays hôte.

Timothy Rugg et ses coéquipiers sont arrivés en Afrique, il y a une semaine. D'abord afin de s'acclimater à leur nouvel environnement. Mais aussi afin de remettre des dons recueillis au Canada.

«Nous avons vécu plusieurs émotions fortes la semaine dernière en arrivant ici. Nous avons roulé avec des jeunes rwandais, qui avaient des vélos datant de la fin des années 1990. Ils capotaient quand nous leur avons remis de l'équipement», a relaté Gates, peu de temps avant de conclure l'entretien.

Le dodo l'attendait avant ­ - espère-t-il - une autre grosse journée au Rwanda.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer