Canuel rafle l'or sur route à Doha

La Gatinoise Karol-Ann Canuel (deuxième cycliste à gauche)... (Khaled Desouki, AFP)

Agrandir

La Gatinoise Karol-Ann Canuel (deuxième cycliste à gauche) célèbre avec son équipe Boels Dolmans.

Khaled Desouki, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Karol-Ann Canuel a remporté une médaille d'or aux championnats mondiaux de cyclisme sur route. Encore une fois.

Pour une troisième année consécutive, la Gatinoise a remporté l'épreuve du contre-la-montre par équipe. Avec ses coéquipières de la formation Boels Dolman, dimanche, elle a franchi le parcours d'une quarantaine de kilomètres en 48 minutes et 41 secondes.

Il s'agit donc d'une victoire assez décisive. Leurs plus proches poursuivantes, les filles de l'équipe Canyon-SRAM, ont été moins rapides de 48 secondes. On ne se lasse pas de porter le titre de championne mondiale. «Je crois que chaque victoire est différente parce que, chaque année, j'ai toujours de nouvelles coéquipières. Remporter le contre-la-montre par équipe, c'était l'objectif numéro un cette saison. Je suis juste contente que nous ayons gagné de façon aussi dominante ce week-end», a expliqué l'athlète dans un échange de courriels.

Elle se trouve toujours à Doha, au Qatar, où les championnats mondiaux se poursuivent.

En 2014, lors de sa première victoire aux mondiaux, Canuel faisait partie de l'équipe Specialized-Lululemon. Un an plus tard, elle était avec Velocio-SRAM.

La jeune femme de 28 ans s'est retrouvée sans guidon, à l'aube de la saison 2016, lorsque cette dernière formation a été dissoute. À la lumière des derniers résultats, elle ne regrette pas son choix. «Je suis super contente d'avoir rejoins Boels Dolmans. C'est une équipe super professionnelle et les filles sont géniales. On est vraiment comme une grande famille. Nous avons eu beaucoup de victoires et je crois que c'est la façon dont nous courons en équipe qui fait la différence.»

Alors que la saison tire à sa fin, Canuel se prépare pour une autre épreuve importante. Mardi matin, elle prendra le départ du contre-la-montre individuel.

La jeune femme qui a représenté le pays aux Jeux olympiques de Rio, en août, ne se fixe pas d'objectifs trop ambitieux. Il fait chaud au Qatar ces jours-ci. Les conditions de course ne sont pas idéales.

«J'ai quand même bien hâte d'y participer. Je ne crois pas que c'est un parcours qui me convient à 100% mais pour moi c'est important de prendre le départ. Je suis motivée. J'espère me surprendre.»

À la conclusion de cette compétition, l'athlète a l'intention de rentrer au pays pour s'accorder quelques semaines de répit en famille. Elle reprendra l'entraînement plus tard cet automne. Il est déjà acquis qu'elle retournera chez Boels Dolman en 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer