Une expérience de vie « incroyable »

LowestRates, l'équipe fondée il y a deux ans... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

LowestRates, l'équipe fondée il y a deux ans par Frédérick Gates (photo), sera une des trois formations amateurs au Tour du Rwanda, qui n'est «pas un petit événement» selon le Gatinois.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elle a roulé au Saguenay, en Beauce, en Pennsylvanie puis en Roumanie en août dernier. Voilà que cette équipe gatinoise se prépare à prendre le départ de la plus importante et difficile course de cyclisme sur route en Afrique.

Les organisateurs du Tour du Rwanda ont confirmé ces dernières semaines la participation de la formation LowestRates en vue de son édition 2016. L'événement sanctionné par l'Union cycliste internationale (UCI), qui se déroulera du 13 au 20 novembre, comprendra un prologue et sept courses sur route.

« Ce n'est pas un petit événement. Tu as un total de trois à quatre millions de personnes qui suivent ça sur le bord de la route durant le tour. C'est un événement qui a un gros impact sur la communauté », a souligné Frédérick Gates, le directeur et fondateur de cette équipe vieille de deux ans basée en Outaouais.

Ce dernier a eu l'idée d'inscrire les siens à ce rendez-vous après avoir visionné le documentaire Rising From Ashes qui relate la reconstruction du pays après le génocide de 1994.

« Le vélo est devenu une source de fierté nationale là-bas, a ajouté Gates. Je me suis dit que ce serait vraiment une expérience de vie incroyable pour nos athlètes. »

LowestRates s'est vite rendu compte qu'elle n'était pas la seule équipe à penser de la sorte. Plus de 50 formations auraient soumis leur candidature afin de rouler au Tour du Rwanda.

« L'organisation en a retenu seulement 17 », a souligné Gates.

L'édition 2016 comptera six équipes pros, cinq équipes nationales africaines, trois équipes rwandaises et trois formations amateurs, dont celle de Gatineau.

LowestRates a déjà sélectionné quatre de ses cinq cyclistes qui effectueront le voyage.

Dans le lot, il y a Edward Greene, un Sud-Africain qui a porté les couleurs gatinoises durant l'été.

« Il connaît bien tout ce qui s'est passé là-bas. Ça vient le chercher de près de pouvoir participer à cette course », a fait remarquer Frédérick Gates.

Son équipe compte filmer chaque instant de son aventure au Rwanda et produire un documentaire. On y parlera sûrement de cette importante collecte d'articles que ses membres ont entamée au Québec et en Ontario.

LowestRates veut amasser vêtements, équipement de même que des pièces telles que des chaînes, chambres à air, pneus et roues. Le tout sera remis au centre national d'entraînement de cyclisme du Rwanda. « Ce sera ensuite redistribué aux clubs locaux pour aider les jeunes qui n'ont pas assez d'argent pour pratiquer le vélo là-bas », a expliqué Gates.

Des donateurs se sont déjà manifestés. Une centaine de maillots et cuissards auraient été recueillis.

« Nous n'allons pas juste participer à une course par étape. Nous voulons aussi aider la communauté. »

Trois points de dépôt ont été établis à Ottawa-Gatineau. La liste se trouve sur le site web de l'équipe au www.lowestratescycling.com.

Un beau test

Puis la course dans tout ça ? Il s'agirait d'un beau test pour la jeune équipe, qui aspire troquer son statut amateur élite canadienne pour une licence continentale en 2018.

« Ce sera la compétition la plus longue à laquelle nous aurons eu l'occasion de participer. Nous étions au Tour de Beauce et c'était cinq jours consécutifs, a rappelé Gates.

«Puis, c'est une course par étapes où il aura plusieurs montées. L'élévation sera incroyable.»

Ajoutez à cela la chaleur puis la qualité des routes. Un mélange qui pourrait réserver son lot de surprises. «Il y a de l'asphalte, mais pas partout. Ça va être difficile sur les athlètes, mais aussi sur les vélos. Nous allons justement amener des roues plus larges que l'habitude pour améliorer le contrôle sur la surface, mais aussi pour réduire les risques de crevaisons.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer