Tour de France: Kittel remporte la plus longue étape

Kittel (au centre) a devancé le peloton au... (Christophe Ena, Associated Press)

Agrandir

Kittel (au centre) a devancé le peloton au fil d'arrivée, mardi.

Christophe Ena, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

L'Allemand Marcel Kittel s'est assuré la victoire de la quatrième et plus longue étape du Tour de France à l'issue d'un sprint de masse.

Le Français Bryan Coquart semblait en voie de mériter sa première victoire d'étape dans l'épreuve reine du cyclisme mais Kittel a résisté à la remontée tardive de son rival pour le devancer par un fil.

C'était la neuvième victoire d'étape de Kittel au Tour.

Dans l'attente des résultats officiels, l'Allemand s'est assis sur la route et il a sauté de joie quand on lui a dit qu'il avait gagné.

«Je me sens très émotif en ce moment, je me sens comme à ma première victoire d'étape, a déclaré Kittel. Je suis super, super content. Je suis très fier, parce que l'équipe s'est vraiment battue pour cette victoire. Les choses ont mal tourné ces derniers jours, et je suis si heureux d'être de retour dans le Tour et de gagner une étape de cette façon.»

Le champion du monde Peter Sagan a terminé troisième et a conservé son maillot jaune. À la faveur des bonifications, il a augmenté son avance au classement général devant le Français Julian Alaphilippe à 12 secondes. L'Espagnol Alejandro Valverde occupe la troisième position, à 14 secondes.

«C'était un sprint très rapide, j'ai démarré trop tôt aujourd'hui, en même temps que Marcel, a expliqué Sagan. Coquard a fait un très beau sprint, il a été patient et il a presque gagné.»

La poussée irrésistible de Coquard dans les derniers mètres lui a presque rapporté sa première victoire d'étape au Tour. Au coude à coude avec Kittel dans la dernière ligne droite en légère montée, il s'est avoué vaincu par quelques millimètres.

«Je pense que je fais maintenant partie des grands, a déclaré Coquard. Il n'y a pas d'erreur dans les sprints, le plus fort l'emporte. Je n'ai jamais été aussi près de la victoire, mais je n'ai pas encore gagné. Je suis jeune, mais je suis un gagnant ... et je veux gagner cette année au Tour.»

Le Québécois Antoine Duchesne, le coéquipier de Coquard, a terminé dans le peloton de tête et il occupe le 126e rang du classement général à 7:09 du maillot jaune.

La plus longue étape de la course (237,5 km) a mené le peloton de la ville médiévale de Saumur à Limoges dans le centre de la France.

Un groupe de quatre coureurs s'est échappé au 30e km et a compté jusqu'à six minutes d'avance sur le peloton, qui s'est contenté de gérer son retard. Le peloton a fondu sur les trois rescapés à 7 km du but, après plus de 200 km à mener la course. Le reste allait se régler au sprint, comme lors des trois précédentes étapes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer