Journée à saveur gatinoise aux Championnats canadiens de cyclisme

Sur la touche depuis le 24 avril, Michael... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Sur la touche depuis le 24 avril, Michael Woods  a fait une apparition surprise aux championnats canadiens de cyclisme sur route. Il a terminé 14e au contre-la-montre de 36 km chez les élites hommes.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le contre-la-montre des championnats canadiens de cyclisme sur route aura été fertile en émotions, mardi, dans le parc de la Gatineau.

Il y a eu de tout. Du cycliste vedette qui revient d'une importante blessure à une favorite locale qui termine deuxième. En prime ? Un espoir gatinois qui gagne une deuxième épreuve de suite.

Commençons par le gros nom. Michael Woods a effectué une présence inattendue à ces championnats. L'athlète originaire d'Ottawa, mais qui demeure à Gatineau depuis un an, n'avait pas roulé depuis le 24 avril. Il s'était fracturé la main gauche à trois endroits lors de la classique Liège-Bastogne-Liège en Belgique.

Woods, qui a terminé cinquième au Tour Down Under en janvier, devait seulement revenir à la compétition en juillet au Tour de Pologne au sein de son équipe pro Cannondale. Mardi, il a terminé 14e au contre-la-montre de 36 km chez les élites hommes, une course remportée par Ryan Roth, de Kitchener.

Alex Cataford, d'Ottawa, a pris le deuxième rang, au grand plaisir de la foule. Les mordus de cyclisme sur place savaient à quel point le jeune homme bilingue revient de loin.

Ce dernier a été heurté par une voiture, il y a deux ans, lors d'un entraînement en Arizona. Sa mâchoire a été fracturée. De multiples plaques de métal et une trentaine de vis ont été utilisées afin de la réparer...

Toujours du côté masculin, un représentant de l'équipe outaouaise LowestRates.com, Adam Roberge, a gagné le bronze chez les moins de 23 ans.

Chez les femmes élites, Karol-Ann Canuel, de Gatineau, a été la deuxième plus rapide. Seule Tara Whitten, d'Edmonton, a rallié le fil d'arrivée en moins de temps qu'elle. Joëlle Numainville, de Laval, a complété le podium.

« J'étais excitée à l'idée de rouler ici. Le parc de la Gatineau est si beau. Puis j'ai travaillé sur mes talents de grimpeuse. Je m'attendais à bien faire, a dit Whitten.

«J'aurais aimé gagner, surtout que j'avais gagné ce titre l'an dernier», a affirmé pour sa part Canuel en flattant Mika, le jeune chien de sa famille venue de l'Abitibi afin de l'encourager.

La double championne du monde ne prendra pas part à la dernière course de ces championnats. Le critérium est prévu mercredi dans le Vieux-Aylmer. «Je quitte ce soir vers l'Italie afin de participer au Giro qui commence le 1er juillet. Le plus tôt que j'arrive, mieux que ce sera», a-t-elle expliqué.

Canuel ratera le dévoilement de l'équipe olympique canadienne qui roulera à Rio. L'annonce est prévue dans les prochaines heures.

Son nom se retrouvera parmi les trois femmes sélectionnées.

Qui est l'autre cycliste de l'Outaouais qui a fait parler d'elle mardi ?

Ariane Bonhomme a été encore la meilleure chez les U23. Il s'agit d'un deuxième titre national en quatre jours après son triomphe de samedi lors de la course sur route.

«Je me suis entraînée souvent sur ce parcours dans les dernières semaines. Je savais quelle ligne prendre, à quel endroit pousser et où pousser un peu moins, a souligné Bonhomme, qui a eu droit à son lot d'encouragements le long du tracé.

«J'ai entendu mes parents et mes amis», a-t-elle avoué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer