Le Tour de la Petite-Nation en perte de vitesse

Malgré le temps frais et maussade, environ 400... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Malgré le temps frais et maussade, environ 400 cyclistes ont parcouru l'un des tracés du Tour de la Petite-Nation durant la fin de semaine.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dame nature n'a pas aidé la cause des organisateurs du Tour de la Petite-Nation BMR qui ont enregistré une deuxième baisse de participation en deux ans, samedi et dimanche.

L'activité, autrefois connue sous l'appellation des Jours J BMR, a attiré 325 cyclistes durant la fin de semaine, à travers les sept circuits proposés. En 2015, ils étaient environ 400 à avoir dévalé l'un des tracés de l'événement qui se déroule dans la presque-totalité des municipalités de la Petite-Nation. 

La coordonnatrice de l'activité, Mélissa Brousseau, admet que la température froide et la pluie n'ont pas joué en faveur de la 10e mouture de la randonnée. D'ailleurs, seulement 50 cyclistes ont pris le départ dimanche pour effectuer les trajets du nord de la Petite-Nation, à Lac-Simon et Chénéville.

« La météo ne nous a pas aidés. Il y habituellement entre 100 et 125 personnes qui s'inscrivaient le matin même de l'activité. Là, nous n'en avons eu qu'une trentaine. Il faisait cinq degrés à Chénéville dimanche matin avec le vent. C'était épouvantable », a indiqué Mme Brousseau.

Multiplication des cyclosportives

Celle-ci soutient que la multiplication depuis quelques années des randonnées cyclosportives au Québec vient aussi affecter les chiffres.

« Il y a dix ans quand nous avons commencé, il y avait peut-être 10 cyclosportives dans la province. Aujourd'hui, il y en a peut-être 200. C'est sûr que les gens ont des budgets et qu'ils font des choix », dit-elle.

Afin de ne pas interférer avec le Grand prix cycliste de Gatineau qui se tient le premier week-end de juin, les organisateurs avaient d'ailleurs cru bon de repousser l'activité d'une semaine cette année. 

Même si cette modification n'a pas amélioré le taux d'inscriptions, pas question de retourner aux anciennes dates pour 2017.

L'organisation confirme que l'événement sera de retour l'an prochain, lors de la deuxième fin de semaine de juin, afin d'initier de nouveaux cyclistes et de faire découvrir les routes et paysages de la MRC Papineau. On pourrait toutefois revenir à un calendrier d'une seule journée, a laissé entendre la coordonnatrice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer