Le Grand Prix cycliste de Gatineau, revu et amélioré

Le gestionnaire haute performance de Cyclisme Canada, Kris... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le gestionnaire haute performance de Cyclisme Canada, Kris Westwood, la présidente du GPCG, Frédérique Moulin, ainsi que le conseiller municipal du district de Lucerne, Mike Duggan

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les cyclistes ont parlé et les dirigeants du Grand Prix de Gatineau ont écouté.

Pour sa septième édition, la course sur route de jeudi soir sera lancée en plein centre-ville, à l'intersection de la promenade du Portage et de la ruelle Aubry, ce qui est une nouveauté en soi. La Chrono Gatineau, un contre-la-montre qui aura lieu vendredi entre midi et 13h, y aura aussi son fil d'arrivée.

Ce qui répond à une demande des participantes à cette course sanctionnée par l'Union cycliste internationale (UCI), c'est l'autre grande nouveauté de l'événement: le fait que les cyclistes devront se taper deux boucles dans le parc de la Gatineau plutôt qu'une, comme par les années passées.

«Faire deux fois la boucle dans le parc, ça rend le parcours un peu plus difficile. Ça va permettre d'avoir un peu plus de compétition, des échappées parce que c'est un peu plus compliqué, elles devront monter, descendre, remonter et redescendre... La Chrono Gatineau ira aussi dans le parc, alors qu'elles devront monter jusqu'au lac Pink. Les participantes de l'an dernier nous ont demandé, surtout pour la Chrono, de rendre (les parcours) plus difficiles, alors on les a écoutées», a indiqué la présidente du GPCG, Frédérique Moulin, en conférence de presse pour lancer l'édition 2016 mardi.

Vers les Jeux de Rio

Rendre la vie plus difficile aux quelque 108 coureuses inscrites à la compétition, réparties dans 18 équipes internationales, nationales et provinciales, tombe bien.

Il s'agira de la dernière épreuve où les meilleures cyclistes canadiennes pourront tenter d'impressionner l'entraîneur-chef de l'équipe nationale en vue d'une sélection en vue des Jeux olympiques de Rio plus tard cet été.

Cyclisme Canada devrait avoir la confirmation d'ici lundi qu'elle pourra aligner une équipe de trois cyclistes aux épreuves sur route - dont deux pourront prendre part au contre-la-montre au Brésil - et la composition de l'équipe sera annoncée officiellement le 29 juin prochain en marge des Championnats nationaux, qui auront lieu dans le secteur Aylmer.

«Ce n'est pas crucial (pour les cyclistes), mais c'est la dernière épreuve qui sera prise en ligne de compte par la directrice de l'équipe nationale, Denise Kelly. Il y a environ huit femmes qui sont en lice pour l'équipe nationale aux Jeux olympiques et c'est certain que ces épreuves-là vont être prises en compte dans la sélection finale», a dit le gestionnaire haute performance de Cyclisme Canada, Kris Westwood.

La Gatinoise d'adoption Karol-Ann Canuel, qui fera partie de l'équipe canadienne au Grand Prix, fait évidemment figure de favorite pour obtenir une de ces trois places. La Gatinoise Ariane Bonhomme et les autres membres de l'équipe - Leah Kirchmann, Alison Jackson, Katherine Maine (d'Ottawa) et Stephanie Roorda - entretiennent également des espoirs de sélection.

Deuxième l'an dernier à la course sur route pour Équipe Canada, Joelle Numainville endossera quant à elle les couleurs de l'équipe du Québec, cette fois.

Rester en santé d'ici la fin juin est évidemment impératif, faisait remarquer Westwood. Être en grande forme également alors que le parcours de Rio serait très exigeant, comportant une montée de 9 km à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. «Ça va prendre un très bon travail d'équipe pour se rendre à la montée avec des chances de victoire», a-t-il ajouté.

Visibilité accrue

Un bon travail d'équipe sera aussi nécessaire au sein de l'organisation du GPCG avec les nouveautés de cette année.

«Avoir un départ et une arrivée au centre-ville, ça ajoute de la visibilité au Grand Prix ainsi qu'au centre-ville de Gatineau. Il devrait y avoir plus de monde pour encourager les cyclistes. C'est plus compliqué au niveau de la logistique, mais si le commissaire de course de l'UCI et les coureuses sont satisfaits de nos améliorations, tout va être parfait», a ajouté Moulin.

Une présentation des athlètes est d'ailleurs également prévue jeudi midi aux abords de la promenade du Portage.

Les épreuves de la Coupe Québec Cuisses Or de l'Outaouais sont également de retour samedi, tout comme les cyclosportives pour cyclistes amateurs sur 69,3 et 111,8 km (Medio et Grand Fondo) dimanche, avec départ et arrivée au Vélo Village aménagé sur la promenade du Lac-des-Fées.

À noter que la course pour hommes de niveau élite n'est pas de retour cette année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer