Vanessa Lepage Joanisse boxera pour un titre mondial

Vanessa Lepage Joanisse (droite), qui a fêté ses... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Vanessa Lepage Joanisse (droite), qui a fêté ses 22 ans le week-end dernier, a livré trois combats depuis un an et demi.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce sera du jamais depuis 37 ans pour la boxe en Outaouais. Une pugiliste de la région va se battre pour un titre mondial.

Le Droit a appris que Vanessa Lepage Joanisse affrontera Alejandra « La Tigresse » Jimenez, qui a accepté de risquer sa ceinture de championne des poids lourds de la WBC. Un combat de 10 rounds qui aura lieu le 12 août à Cancun, au Mexique, dans le pays natal de la favorite qui a gagné ses huit combats en carrière, dont six par knock-out.

Les derniers détails entourant cet affrontement ont été finalisés jeudi soir. Une affiche promotionnelle a déjà été conçue en vue de ce gala qui mettra aussi en vedette l'ancien champion du monde des poids plumes, le Cubain Yuriorkis Gamboa.

« Je vais signer le contrat vendredi matin quand je vais me présenter au gym à 6 h pour l'entraînement », a confirmé Lepage Joanisse, une ancienne championne canadienne dans les rangs amateurs qui a passé chez les pros en mars 2016.

La boxeuse de la Petite-Nation, qui a fêté ses 22 ans le week-end dernier, a livré trois combats depuis un an et demi. Chaque fois, elle en est sortie gagnante, dont en décembre contre Maria Jose « Tsunami » Velis.

La vidéo de cette victoire a retenu l'attention de Golden Boy Promotions, qui cherchait une adversaire à Jimenez, âgée de 29 ans. L'agence de l'ancien boxeur Oscar De La Hoya a approché récemment l'entraîneur de l'athlète de l'Outaouais.

« Il y a deux semaines et demie », a précisé Stéphane Joanisse, qui dirige Lepage Joanisse depuis six ans.

« Quand tu reçois un appel comme ça, tu ne peux pas refuser. Vanessa n'a rien à perdre. En fait, elle est déjà gagnante. Elle se rend à un combat de championnat du monde sans jamais avoir eu un promoteur. Elle va avoir droit à une belle bourse. Ça va être diffusé à la télé. Il y a aussi une clause qui a été insérée dans le contrat pour un combat revanche au Mexique. »

Lepage Joanisse n'a pas hésité à dire oui quand son coach de la première heure lui a proposé ce défi. « J'étais tellement émotive... Je shakais... Je braillais... C'est un rêve qui va se réaliser », a-t-elle soutenu.

Hart en 1980

Le dernier boxeur de l'Outaouais à se battre pour une ceinture mondiale était Gaétan Hart. Il s'était incliné en 1980 à Cincinnati contre Aaron Pryor, qui était champion WBA des super poids légers.

Denis Sigouin s'était battu pour un titre d'envergure en 1984, mais il s'agissait de la couronne continentale des Amériques de la WBC chez les poids mi-moyens. Il avait perdu face à Dave Hilton.

Est-ce que Lepage Joanisse pourra réussir où Hart a échoué ? Elle sera la négligée des parieurs.

Sur papier, rien ne laisse présager une défaite de « La Tigresse », qui fait 5'11'' et 230 livres.

« Ce n'est pas un enfant de choeur. C'est un homme que Vanessa va affronter », a soutenu Stéphane Joanisse sur son ton toujours coloré.

« Mais Vanessa sera prête. Elle aura eu un mois pour se préparer. Nous sommes retournés dans le gym dès que nous avons eu le premier appel. »

Il reste que Lepage Joanisse n'aura jamais échangé des coups avec une adversaire aussi imposante. Elle s'est toujours battue avec une trentaine de livres en moins.

« Sauf que cette fois-ci, Vanessa n'aura pas à perdre du poids. Elle devait toujours travailler fort auparavant pour y arriver. »

La principale intéressée ne semble pas inquiète non plus. « Je ne mangeais pas beaucoup avant mes autres combats. J'étais faible tellement je travaillais, j'étudiais et je m'entraînais tout en essayant de perdre beaucoup de poids. Là, je vais arriver dans le ring avec tellement d'énergie », a-t-elle fait valoir.

« Je n'ai rien à perdre en acceptant ce combat, a rappelé Lepage-Joanissse. Je n'ai pas de promoteur. Je n'ai que 22 ans. J'ai gardé la forme. J'ai vu quelques vidéos d'elle (Jimenez). Je m'en vais là-bas en me disant que j'ai des chances. Tout le stress repose sur elle qui défend un titre, et non sur moi. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer