Croteau veut s'offrir un cadeau de Noël

Le Gatinois Danyk Croteau a participé au traditionnel... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Le Gatinois Danyk Croteau a participé au traditionnel face-à-face avec son adversaire Alex Ebanks, jeudi, à la veille de leur combat.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Danyk Croteau a pris place sur la balance. Le boxeur de Gatineau a fixé l'écran, puis il a levé les bras en affichant un large sourire.

L'ancien soldat devenu boxeur semblait soulagé, jeudi midi, en voyant le résultat de la pesée officielle. Il a respecté la limite de poids de 160 livres en vue de son combat prévu vendredi soir au Casino Lac-Leamy.

« Je suis arrivé pile sur 160 livres », a souligné Croteau (1-1-0, 0 KO). Il a avoué avoir dû perdre « quelques livres » la veille.

« Je n'étais pas nerveux », a assuré le droitier gatinois de 26 ans.

Ce dernier affrontera le poids moyen Alex Ebanks (1-2-0, 0 KO). Il a appris dans les dernières heures que son combat va précéder la finale opposant Artur Beterbiev (10-0-0, 10 KO) et Isidro Ranoni Prieto (26-1-3, 22 KO).

« Ça va être quelque chose de se retrouver à la télé. C'est moi qui vais me battre pendant que tout le monde attend de voir Beterbiev. »

Ce sera une première dans son cas. Il est habitué à se battre tôt en soirée. Le gala organisé par le groupe Yvon Michel sera diffusé dans une quinzaine de pays, dont la Russie, le Royaume-Uni et la France. « Je ne serai pas nerveux. Je m'étais déjà préparé pour disputer un gros combat. Je ne penserai même pas à la télé. »

Danyk Croteau concédera quelques pouces à son adversaire dans le ring. Ebanks devait baisser la tête pour le regarder lors du traditionnel face-à-face. La différence de grandeur détone sur les photos. « Ce n'est pas grave. Je me suis préparé à ça... Je savais qu'il arriverait grand... Il va juste tomber de plus haut ! »

Le pugiliste de l'Outaouais était en grande forme durant l'entrevue. Surtout lorsque le journaliste lui a rappelé que son combat se déroule deux jours avant Noël. Sa réplique n'a pas tardé. « Ce sera un beau petit cadeau cette victoire-là... En plus, nous souhaitons un KO. »

Pas d'oeil au beurre noir

Vanessa Lepage-Joanisse (à droite) espère sortir sans trop... (Patrick Woodbury, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Vanessa Lepage-Joanisse (à droite) espère sortir sans trop d'ecchymoses de son combat contre Maria Jose Velis.

Patrick Woodbury, Le Droit

Plus loin, Vanessa Lepage-Joanisse blaguait avec son copain. Elle se battra chez les lourds-légers durant ce gala contre Maria Jose Velis, une Mexicaine surnommée le « Tsunami ». « Mon chum parlait justement de ça... Il espère que je ne serai pas défigurée en vue du party de Noël avec ma robe, que je n'aurai pas un oeil au beurre noir ! Je n'ai pas l'intention que ça arrive. »

Ce qui était moins drôle pour l'ancienne championne canadienne chez les amateurs ? Le combat qu'elle a dû livrer durant les trois derniers mois.

Un combat contre elle-même. Lepage-Joanisse, 21 ans, a dû perdre la trentaine de livres gagnées à la suite de sa victoire en mai contre Annie Mazerolle.

« Ça fait un mois que je ne mange aucun pain ni des pâtes... Juste de la viande, des légumes et des fruits pour descendre mon poids. Ç'a été difficile. J'ai appris ma leçon et je ne pense pas que je vais me gâter à nouveau comme ça durant l'été. »

La boxeuse de la Petite-Nation a même passé une partie de sa journée de mercredi dans le sauna de même que sur le vélo stationnaire. Elle a fait le poids lors de la pesée officielle, tout comme les 11 autres combattants du gala.

Il s'agira de son troisième combat chez les pros, mais le premier à la maison. Lepage-Joanisse avait gagné auparavant à Montréal et Moncton.

Son entraîneur Stéphane Joanisse la verrait bien participer à un combat de championnat du monde dans un « avenir à moyen terme ».

La Mexicaine Alejandra Jimenez, parfaite en six combats, est classée numéro un. Velis (1-1-0, 0 KO), elle, occupe le 7e rang. Lepage-Joanisse (2-0-0, 0 KO) arrive en 10e position.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer