Un deuxième combat pro pour Vanessa Lepage-Joanisse

Vanessa Lepage-Joanisse n'aura pas à patienter bien longtemps avant... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Vanessa Lepage-Joanisse n'aura pas à patienter bien longtemps avant de se battre une deuxième fois en tant que professionnelle.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vanessa Lepage-Joanisse a été obligée d'attendre plusieurs mois avant de faire ses débuts dans la boxe professionnelle. Un pépin venait constamment repousser à plus tard son premier combat.

La jeune pugiliste de la Petite-Nation ne devrait pas avoir à patienter aussi longtemps avant de se battre pour la deuxième fois.

Elle commençait à peine à célébrer sa première victoire - par décision partagée des juges face à l'Acadienne Annie Mazerolle - samedi soir à Moncton, quand le portable de son entraîneur a vibré.

À l'autre bout du fil, il y avait le promoteur montréalais Camille Estephan. Il avait suivi le combat à distance. Il était prêt à lui faire une place dans un de ses prochains galas. Tout se confirme rapidement. Le nom de Lepage-Joanisse est inscrit sur la carte du gala qui sera présenté au Métropolis, le 13 mai prochain.

Là-bas, elle côtoiera des noms connus de la boxe. Le champion du monde junior IBF Steven Butler doit y défendre sa ceinture. Dierry Jean, Schiller Hyppolite et Ghislain Maduma doivent également enfiler les gants durant cette soirée.

L'adversaire de la boxeuse de l'Outaouais est à déterminer. «Nous aimerions beaucoup accorder un combat revanche à Annie Mazerolle. L'intérêt est bien présent de son côté, mais elle voudrait qu'on retourne se battre chez elle. Nous croyons qu'elle pourrait nous rendre la politesse et venir se battre chez nous. Nous sommes donc toujours en discussion et rien n'est confirmé», indique Lepage-Joanisse.

Quelle que soit l'identité de son adversaire, la jeune femme qui a été formée au Club de boxe de la Petite-Nation entend livrer un bon spectacle. «Ça va être le fun de me battre chez nous. Ça fait longtemps que les gens attendent de me voir me battre pour vrai. Ils n'auront plus besoin de me regarder sur Internet», dit-elle.

La jeune femme souhaite aussi se rapprocher le plus possible du groupe dirigé par M. Estephan, Eye of the Tiger Management (EOTTM).

«Notre but, c'est de se joindre à un promoteur sérieux. Je me vois bien avec la famille d'EOTTM. C'est vraiment une belle famille. Il y a un bel esprit d'équipe. Je suis vraiment contente d'obtenir une opportunité de me battre devant eux autres.»

L'intérêt est réciproque.

«Oui, nous sommes très intéressés, convient M. Estephan. Vanessa possède un très beau style. Elle va à la guerre. Elle est fonceuse. Elle a beaucoup de talent. Nous regardons aussi autour d'elle. Est-elle bien entourée? Est-elle sérieuse? Tout semble bon de ce côté également. C'est pourquoi nous voulons lui donner un combat à Montréal.»

Le promoteur affirme que le projet Lepage-Joanisse demeure au stade «embryonnaire». Il y a encore beaucoup à faire. La jeune femme a cependant bien apprécié son premier combat chez les pros. «Je suis à ma place ici», assure-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer