Le mystère n'inquiète pas Lepage-Joanisse

Vanessa Lepage-Joanisse... (Courtoisie, Eric Beauchamp)

Agrandir

Vanessa Lepage-Joanisse

Courtoisie, Eric Beauchamp

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vanessa Lepage-Joanisse a beau fouiller ici et là avec son entraîneur, elle trouve peu d'informations au sujet de son premier adversaire dans les rangs pros.

Le groupe Eye of the Tiger Management a confirmé mardi que la boxeuse de la Petite-Nation affronterait la Mexicaine Irasema Rayas. Un combat prévu en sous-carte du gala du 21 février présenté au Hilton Lac-Leamy.

«Je sais qu'elle a livré quatre combats, qu'elle a subi quatre défaites. Mais à part ça, il n'y a pas grand-chose. Nous n'avons trouvé aucune vidéo d'elle sur le Web, seulement une photo», explique Lepage-Joanisse, une ancienne championne canadienne dans les rangs amateurs.

«Quand il y aura le traditionnel face-à-face pour la photo, je vais pouvoir voir si [mon adversaire] est gauchère ou droitière.»

Vanessa Lepage-Joanisse

La jeune femme âgée de 20 ans a hâte à la pesée officielle où elle pourra voir en personne la pugiliste qui tentera de la tapocher dans le ring. «Quand il y aura le traditionnel face-à-face pour la photo, je vais pouvoir voir si elle est gauchère ou droitière», confie Lepage-Joanisse.

La réponse a surpris le journaliste. Mais la boxeuse, elle, ne semble pas inquiète à 10 jours de ses débuts. «J'ai souvent affronté des gauchères chez les amateurs. Je sais donc comment m'y prendre», note-t-elle.

Saveur locale

Onze combats meubleront cette carte qui marque le retour du promoteur Camille Estephan en Outaouais. Son dernier gala dans la région remonte à mars 2014.

Plus que jamais, il y aura une saveur locale à ce rendez-vous de boxe. Le super poids moyen gatinois Danyk Croteau effectuera aussi ses débuts chez les pros. Il échangera des coups avec l'Américain Rodrigo Almeida (1-3). Un affrontement est aussi prévu entre Roody René, d'Ottawa, et Louisbert Altidor, qui a grandi dans la capitale nationale avant de déménager à Montréal.

La grande finale mettra en vedette le numéro 8 des super moyens de la WBC, Schiller Hyppolite, de Montréal. Détenteur du titre de champion francophone, il se mesurera à Ivan Jukic (22-7, 15 K.-O.), un Croate qui a été dans des combats de grande importance, dont un pour le titre WBO de champion d'Europe.

Un autre cogneur québécois, Mian Hussain montera dans le ring en demi-finale contre le Mexicain Juan Jesus Rivera (27-13, 17 K.-O.).

Mais il reste que le combat impliquant Vanessa Lepage-Joanisse pique la curiosité.

Elle a connu du succès dans les rangs amateurs et possède un style agressif. «Les gens qui sont venus me voir chez les amateurs trouvaient que mes combats étaient spectaculaires. Je fonce. Ça fait lever la foule, dit-elle.

«Je suis certaine que ça va donner un bon show

En attendant, Lepage-Joanisse poursuivra son entraînement pendant une autre semaine. Mardi, elle a couru pendant une trentaine de minutes. Puis, ce fut quelques longueurs de piscine pour compléter le tout avec une session dans le ring à Saint-André-Avellin.

À cela s'est ajouté un quart de travail dans un restaurant à Namur.

Donc, peu de temps à se laisser tracasser par le mystère Rayas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer