Alexis Lepage se retire des Mondiaux

Le vice-champion canadien élite, Alexis Lepage, s'est retiré... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Le vice-champion canadien élite, Alexis Lepage, s'est retiré de l'événement à la veille de sa course prévue vendredi à Rotterdam. Il s'est blessé à la jambe gauche le week-end dernier lors d'un entraînement.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alexis Lepage comptait batailler pour une place sur le podium à sa dernière saison d'admissibilité aux championnats du monde des moins de 23 ans. Le triathlète de Gatineau devra plutôt se contenter d'un rôle de spectateur.

Le vice-champion canadien élite s'est retiré de l'événement à la veille de sa course prévue vendredi à Rotterdam. Il s'est blessé à la jambe gauche le week-end dernier lors d'un entraînement.

Les soigneurs croient qu'il souffre d'une lésion musculaire soléaire. «Je n'étais pas capable de courir plus d'un kilomètre ces derniers jours. Quand tu dois faire 10 km à pied après avoir nagé et roulé, c'est un problème», a souligné Lepage, jeudi, lorsque joint en Hollande.

Ce dernier se trouvait en Europe depuis le 1er septembre. Il participait à un camp d'entraînement avec les autres membres de l'équipe canadienne avant de mettre le camp vers le site des Mondiaux.

«C'est décevant de ne pas pouvoir courir dans les prochains jours, surtout que je connais une bonne saison», a ajouté Lepage, qui a gagné deux médailles sur le circuit de la Coupe panaméricaine en plus de terminer cinquième aux championnats du monde de relais mixte.

À cela s'est ajoutée sa deuxième place aux championnats canadiens en juin, à Ottawa. Il a aussi pris part à une épreuve des Séries mondiales de triathlon en août à Montréal.

Triathlon Canada avait des attentes élevées pour lui à Rotterdam.

Lepage avait terminé septième en 2015, puis huitième l'année suivante aux Mondiaux chez les moins de 23 ans.

«Ils (dirigeants de Triathlon Canada) savent que ce n'était pas un choix facile à faire pour moi. Mais ça prouve selon eux que je suis mature. Ils sont heureux de voir que j'ai été aussi transparent dans tout ça.

«Je suis très serein. Ma décision va permettre à quelqu'un d'autre de prendre ma place et aider le Canada à obtenir un bon résultat.

Le sort veut que ce soit son bon ami Charles Paquet qui prendra la relève. Les deux triathlètes s'entraînent au sein du Rouge et Or de l'université Laval, à Québec.

Alexis Lepage rappelle avoir agi par prudence. Qu'il était hors de question de risquer d'aggraver la blessure.

«Je veux avoir une bonne saison l'an prochain», a insisté l'espoir olympique en vue des Jeux de 2020, à Tokyo.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer