Bottas devance Hamilton lors de la 2e séance d'essais à Monza

Bottas a signé un temps d'une minute et... (Agence France-Presse)

Agrandir

Bottas a signé un temps d'une minute et 21,406 secondes, soit 0,056 seconde de mieux que Hamilton.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Avec ses pneus gauches couverts de poussière, Lewis Hamilton a été incapable de devancer son coéquipier Valtteri Bottas lors de la deuxième séance d'essais en prévision du Grand Prix de Formule 1 d'Italie, vendredi.

Après être sorti large de la deuxième chicane, Hamilton s'est retrouvé dans le gravier et a perdu tout espoir de battre le chrono de son coéquipier chez Mercedes.

Bottas a signé un temps d'une minute et 21,406 secondes, soit 0,056 seconde de mieux que Hamilton.

«Ç'a été une bonne journée - du moins j'ai l'impression que ça va mieux qu'à Spa vendredi dernier, où tout avait fonctionné de travers, a déclaré Bottas. Nous nous sommes brièvement trompés dans les réglages lors de la première séance d'essais, mais nous avons corrigé la situation à temps pour la deuxième et la voiture était beaucoup plus performante.

«C'est donc une journée positive, car la voiture est performante, mais nous devrons attendre de voir son rendement lors des deux prochains jours», a ajouté le Finlandais, qui vient tout juste d'accepter une prolongation de contrat de Mercedes.

Les pilotes Ferrari ont suivi en troisième et quatrième positions, alors que Sebastian Vettel et Kimi Räikkönnen ont été plus compétitifs que lors de la première séance d'essais, terminant à moins de quatre dixièmes de seconde des Mercedes.

«Nous devrons travailler un peu sur la voiture afin d'en tirer le maximum. Ça semble serrer entre Ferrari et nous, donc je m'attends à ce que la course soit aussi relevée que la dernière», a indiqué Hamilton.

Vettel détient une avance de sept points sur Hamilton au championnat des pilotes et Ferrari ne souhaiterait rien de moins qu'une victoire devant ses partisans pour célébrer les 70 ans du manufacturier. Sauf qu'il devra se retrousser les manches d'ici la séance de qualifications.

«Aujourd'hui, ç'a été une journée en demi-teinte, et j'espère que ça ira mieux demain (samedi), a confié l'Allemand. Si nous pouvons nous améliorer sur quelques aspects d'ici demain, alors nous devrions être meilleurs. Mercedes est dominante ici depuis quelques années, mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes.»

Quelques instants après que Bottas eut enregistré le meilleur chrono de la séance, Hamilton avait un meilleur rythme avant le dernier secteur.

Hamilton devra donc améliorer sa conduite s'il souhaite décrocher une quatrième position de tête d'affilée à Monza et briser l'égalité avec Michael Schumacher avec une 69e position de tête en F1, un record.

Le pilote britannique avait devancé Bottas par près d'une demi-seconde lors de la première séance.

La deuxième séance a été présentée dans des conditions idéales, après que celle du matin eut été ponctuée par des averses.

Les pilotes Red Bull ont pris les cinquième et sixième rangs, alors que Max Verstappen a eu le meilleur sur Daniel Ricciardo en après-midi.

L'écurie McLaren Honda a vu des signes encourageants, alors que Stoffel Vandoorne et Fernando Alonso ont obtenu les deux places suivantes. Esteban Ocon, de Force India, et Felipe Massa, de Williams, ont complété le top-10.

Un tête-à-queue pour Stroll

Le pilote québécois Lance Stroll a perdu le contrôle de sa Williams dans la chicane Ascari, forçant la sortie temporaire des drapeaux jaunes. Stroll s'est contenté du 15e rang lors de la deuxième séance, après avoir terminé 13e en matinée.

«La voiture se comporte mieux que lors des dernières courses, donc c'est bien, a d'abord évoqué Stroll, qui a déjà piloté sur le circuit de Monza en F3 en 2015. Mais j'ai manqué mon tour lancé à cause d'un tête-à-queue. Je suis juste entré dans le virage avec un peu trop de vitesse, et puisque c'était mon deuxième tour, les pneus arrières étaient un peu fragiles, donc j'ai juste perdu la voiture.

«Il faudra maintenant voir si nous pouvons garder cette forme demain (samedi), et si c'est le cas, je crois qu'on peut bien faire», a-t-il conclu.

Kevin Magnussen, de l'écurie Haas, a vu sa voiture s'immobiliser au même endroit que Stroll en raison d'un bris de suspension.

De son côté, Carlos Sainz, de Toro Rosso, a été abandonné par son moteur.

Les deux pilotes Red Bull, ainsi que Sainz et Alonso devraient écoper des punitions sur la grille de départ pour avoir effectué des changements de moteur.

On prévoit de la pluie lors des qualifications, samedi, mais les prévisions sont plus encourageantes pour la course, dimanche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer