Une passion découverte sur le tard

Hugo Lalumière n'a que commencé à pratiquer le... (Courtoisie)

Agrandir

Hugo Lalumière n'a que commencé à pratiquer le trampoline alors qu'il était en secondaire III, ne cherchant pas forcément à faire de la compétition, mais plutôt à s'amuser.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Remporter un championnat canadien, c'est tout un événement. Surtout pour un athlète qui n'ambitionnait même pas de pratiquer son sport de manière compétitive il y a cinq ans, à peine.

C'est pourtant ce qui s'est produit pour Hugo Lalumière, la semaine dernière.

L'athlète du club Unigym Gatineau a été couronné lors des championnats nationaux de trampoline, la semaine dernière, à Oshawa. Il est monté sur la première marche du podium dans la catégorie L6 espoir chez les hommes de 18 ans et plus.

Il a en fait été couronné deux fois plutôt qu'une, puisqu'il a gagné tant au niveau individuel qu'en équipe.

Lorsque Le Droit lui a parlé, dans les derniers jours, le jeune homme de 18 ans ne pouvait s'empêcher de penser à tout le chemin parcouru en très peu de temps.

« Oui, je suis quand même surpris. La plupart des gens que je côtoie lors des compétitions ont commencé à faire de la compétition bien plus tôt que moi », reconnaît-il.

Enfant, Lalumière avait fait un peu de gymnastique sportive compétitive. Fils de militaire, il avait un peu délaissé ce sport quand il avait été contraint de déménager.

Lorsque sa famille a choisi de s'installer en Outaouais, alors qu'il était adolescent, il a décidé de tenter sa chance sur le trampoline. C'était, pour lui, un simple hobby.

« J'étais en secondaire III. Je cherchais plus à m'occuper qu'autre chose. Je voulais faire des flips un peu. J'ai passé une grosse partie de ma première année à m'amuser. J'étais là juste pour le plaisir. Un jour, on m'a suggéré d'aller un peu plus loin. Je me suis rendu compte que j'aimais encore beaucoup ça, compétitionner. »

Face à des rivaux plus expérimentés que lui, Lalumière n'a pas obtenu d'excellents résultats dès le départ. Les choses ont débloqué tout récemment pour ce jeune homme qui étudie la Technologie de l'architecture au Collège La Cité.

Il vient de connaître sa meilleure saison à vie, grimpant sur la plus haute marche du podium dans toutes les compétitions auxquelles il a participé, sauf une.

À Oshawa, en plus de rafler l'or, Lalumière a obtenu des standards qui lui permettront de passer chez les seniors. Il ne se mettra pas trop de pression sur les épaules, en prévision de l'an prochain. Il souhaiterait simplement faire suffisamment bien pour prendre part à ses premières compétitions internationales.

Deux autres représentants d'Unigym Gatineau, Benjamin Tyo et Marianne Bourque, ont remporté des médailles lors des championnats canadiens.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer