De Grasse complète le doublé

Andre De Grasse a stoppé le chrono à... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Andre De Grasse a stoppé le chrono à 19,96 secondes au 200 mètres, dimanche.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La logique a été respectée lors de la dernière journée des championnats canadiens, dimanche, au stade Terry-Fox. Sans surprise, Andre De Grasse a remporté le titre national au 200 m en plus de signer... plusieurs autographes.

« J'ai dû en signer plusieurs centaines cette semaine... probablement un millier », a lancé le sprinteur ontarien après avoir reçu sa deuxième médaille d'or de l'événement.

« Une personne m'a demandé d'autographier sa main et un autre son cou... Disons que c'était différent des demandes habituelles sur des chandails et maillots de courses. »

Visiblement, le triple médaillé olympique s'est beaucoup amusé durant son passage à Ottawa. Il aura complété le doublé qu'il souhaitait tant. De Grasse a stoppé le chrono à 19,96 secondes au 200 m. Il avait été le plus rapide aussi, deux jours auparavant, au 100 m.

La différence cette fois-ci ? Il faisait beau dimanche en bordure de la rivière Rideau où se situe la piste d'athlétisme.

Le soleil était de la partie. La surface de course était sèche pour les dernières épreuves de sprint. Mais il ventait. Même trop.

Le vent de 2,7 m/s a été jugé favorable.

Ça ne dérageait pas De Grasse, qui tenait simplement à franchir le fil d'arrivée en premier. « Je suis heureux de gagner un premier titre canadien au 200 m. Je compte bien en remporter plusieurs dans les années à venir », a-t-il dit.

Ce fut tout, sauf facile pour lui.

« J'étais un brin fatigué en me pointant à la piste. Je ne suis pas habitué à courir en matinée », a expliqué le triple médaillé olympique de Rio, qui dit être tout sauf un « lève-tôt ».

« Je n'avais rien dans les jambes lors des 100 premiers mètres. J'ai dû travailler très fort dans la seconde partie de la course pour rattraper les autres gars. Ma puissance a aidé à compenser ma vitesse qui était absente aujourd'hui. »

De Grasse a devancé Bryan Rodney et Aaron Brown lors de cette course la plus attendue en ce dimanche. Il participera à une autre épreuve de 200 m la semaine prochaine lors d'une étape de la Diamond League au Maroc.

Ce sera sa dernière sortie avant les championnats du monde prévus à Londres en août.

« Je vais avoir besoin de courir beaucoup plus vite si je veux gagner l'or là-bas. Je vais devoir probablement battre mon record canadien », a soutenu De Grasse, dont le meilleur temps en carrière est de 19,80 secondes. « Heureusement, les épreuves aux Mondiaux se déroulent toutes en soirée », a-t-il rappelé, sourire en coin.

Chez les femmes

Chez les femmes, Crystal Emmanuel a aussi complété un doublé des épreuves de sprint. Championne au 100 m, elle a parcouru le 200 m en 22,55 secondes. Natassha McDonald et Leya Buchanan, respectivement deuxième et troisième, ont été incapables de la doubler.

La favorite locale Farah Jacques, de Gatineau, a terminé au pied du podium avec un chrono de 23,80 secondes. « Je suis un peu déçue de finir quatrième », a-t-elle avoué.

La femme âgée de 27 ans, qui a couru aux Jeux olympiques l'an dernier, a raté plusieurs semaines d'entraînement avant les championnats en raison d'une blessure à une jambe. Sa vitesse faisait défaut au 200 m.

« Je reste positive, car je n'ai plus mal à nulle part. C'est une bonne chose », se consolait Jacques, qui courait devant les siens.

« J'ai vraiment adoré mon expérience. En plus, c'est ma piste. Je m'entraîne toujours ici. Je la connais bien. »

À la pelouse, l'attention de la foule était tournée vers l'épreuve de la perche chez les hommes. Le champion du monde en titre, Shawn Barber, est rentré de l'Europe samedi afin de disputer le concours. Sans surprise, il est reparti d'Ottawa dimanche soir avec la couronne nationale.

Parmi les autres médaillés d'or, il y a le Québécois Charles Philibert-Thiboutot au 1500 m. Les Lions d'Ottawa, le club hôte, ont remporté les relais 4x400 mètres féminins, autant chez les juniors que les seniors.

Athlétisme Canada très satisfait

Athlétisme Canada crie victoire à son retour à Ottawa après une absence de 11 ans.

Les championnats canadiens ont été présentés ces sept derniers jours au stade Terry-Fox pour la première fois depuis 2006. Des foules dépassant le cap des 5500 personnes ont été comptabilisées vendredi, samedi et dimanche.

« Nous sommes extrêmement contents de l'appui des spectateurs. Nous avons fait salle comble presque tous les soirs, sauf jeudi », a souligné le directeur des opérations d'Athlétisme Canada, Mathieu Gentès.

« Les athlètes ont beaucoup aimé l'ambiance, l'enthousiasme des gens. Ils en ont parlé durant leurs mêlées de presse ou lorsqu'ils étaient en entrevue sur la piste. Il y avait beaucoup d'énergie et de bruit dans le stade. C'est ce que nous voulions. Ça faisait longtemps que nous n'étions pas venus à Ottawa. »

L'événement a beaucoup grandi depuis cette dernière visite. Ils étaient près de 1400 athlètes à participer aux épreuves juniors, seniors et maîtres dans la dernière semaine.

« J'habite ici. Je suis donc très fier de voir que tout a bien fonctionné », a soutenu Gentès, qui avoue que des ajustements devront être apportés en vue de la présentation 2018 prévue encore à Ottawa.

« Une chose que nous devons améliorer, c'est le stationnement. Les gens en ont beaucoup parlé. On le savait que ce ne serait pas parfait. Il n'y a pas d'espaces ici. Nous allons devoir voir ce que nous pouvons faire. Est-ce que nous pouvons travailler avec OC Transpo pour instaurer un système de navette ? »

Athlétisme Canada aimerait aussi reconfigurer le site de compétition. Elle veut notamment déplacer certaines épreuves de pelouse, dont le javelot, au milieu de la piste. Ces dernières avaient lieu à l'extrémité du stade, loin des principaux gradins.

Un triplé du club d'athlétisme de Gatineau

Le 200 m féminin s'apprêtait à être disputé quand Danika Guénard et Chloé Scott ont été présentées à la foule. Les deux marches de Gatineau se sont vues remettre leurs médailles devant des milliers de spectateurs.

Doublé du club d'athlétisme Gatineau au 10 km... (Courtoisie) - image 4.0

Agrandir

Doublé du club d'athlétisme Gatineau au 10 km marche chez les juniors. Danika Guénard gagne l'or et Chloé Scott récolte l'argent.

Courtoisie

La première a eu droit à l'or, l'autre argent pour leur performance à l'épreuve de 10 km marche chez les juniors. Les deux produits du club d'athlétisme de Gatineau en étaient très fiers. Surtout que la veille, leur coéquipière Audrey Leduc était aussi montée sur le podium, recevant la médaille d'argent au saut en longueur chez les juniors.

« Ça donne une image positive du club », a souligné Scott, 17 ans, de Gatineau. « C'est le fun, car nous sommes tous impliqués aussi auprès des plus jeunes athlètes au club en tant qu'entraîneuses. Ça va leur montrer que si tu travailles fort, tu peux aussi atteindre tes buts », a ajouté Guénard, 18 ans, de Chelsea.

Cette dernière aura défendu avec succès son titre national remporté l'an dernier à Edmonton. Elle était la favorite à Ottawa.

Quant à Scott, il s'agissait de la première fois qu'elle prenait le départ au 10 km. En plus, elle se remet d'une blessure.

« J'ai souffert de tendinites aux deux genoux dans les dernières semaines. Je suis fière de moi, car j'ai respecté mon objectif qui était simplement d'avoir du plaisir. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer