Vinet ouvre la voie pour l'Outaouais aux championnats canadiens d'athlétisme

Abigail Vinet, du club Cirrus de Gatineau, a... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Abigail Vinet, du club Cirrus de Gatineau, a participé à l'heptathlon aux championnats canadiens d'athlétisme, qui se déroulent jusqu'à dimanche au stade Terry-Fox d'Ottawa.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Abigail Vinet venait de compléter la septième et dernière épreuve de l'heptathlon aux championnats canadiens d'athlétisme qui se déroulent depuis deux jours à Ottawa. Elle n'avait qu'une chose en tête.

« Mes jambes sont pas mal molles en ce moment. J'ai hâte de me reposer. Je vais aller me coucher tôt », a confié le produit du club Cirrus de Gatineau après avoir terminé sixième mardi au classement général chez les juniors. 

La jeune femme âgée de 18 ans avait dû se taper plus tôt dans la journée le saut en longueur et le javelot. La veille, ce fut le 100 m haies, le saut en hauteur, le lancer du poids et le 200 m.

« Sept épreuves en deux jours, ça demande beaucoup d'énergie. Quand il fait soleil, c'est beau, mais c'est aussi épuisant pour nous. »

Vinet en était à sa première participation aux championnats canadiens. Il s'agissait surtout de sa première compétition depuis un an.

L'été dernier a été écourté par une élongation musculaire à la cuisse gauche. « Ça coupe une saison assez vite, a lancé l'athlète qui fait 5'8''.

«Je n'avais pas beaucoup d'attentes en arrivant ici. Je recommence après ma blessure subie l'an passé. Je trouve que ça s'est bien passé, surtout que c'est une première expérience chez les juniors. Les haies étaient plus hautes, les poids étaient plus lourds.»

Un exemple ?

Le javelot pèse 600 g, au lieu du 500 g auquel elle était habituée dans les rangs jeunesse.

«100 g, ça fait toute une différence quand tu lances», a-t-elle fait valoir.

Mordue des haies, Vinet s'est tournée vers l'heptathlon il y a deux ans. «Je voulais toucher à un peu tout. Je trouve ça intéressant d'avoir un entraînement varié», a-t-elle expliqué de cette discipline qui se retrouve dans l'ombre souvent aux rencontres d'athlétisme.

On la reverra en piste plus tard durant ces championnats. Elle renouera avec ses anciens amours, le 100 m haies, samedi soir. Puis la semaine prochaine, ce sera le retour à la réalité. Celui de la vie d'étudiante-athlète qui doit gagner des sous.

Un de ses emplois à temps partiel l'attend. Elle s'avère une artiste du sandwich dans un restaurant Subway du secteur Hull.

«J'ai dû demander congé afin de me préparer en vue des championnats et aussi pour y participer», a-t-elle souligné.

Abigail Vinet a été la première d'une douzaine d'athlètes de l'Outaouais à concourir à ces championnats présentés pour la première fois depuis 2006 au stade Terry-Fox. Les autres commenceront à défiler dès jeudi matin.

Place à De Grasse

Mercredi, ce sera place à l'arrivée du roi de l'athlétisme canadien. Le sprinteur Andre De Grasse, triple médaillée olympique, s'entraînera au Dôme Louis-Riel en vue du 100 m qui aura lieu vendredi.

Athlétisme Canada tiendra aussi plus tôt dans la journée un événement pour lancer officiellement l'édition 2017 de ces championnats qui se dérouleront jusqu'à dimanche.

Plus de 1400 athlètes sont inscrits dans les diverses épreuves au menu. Il s'agit d'un record de participation, a souligné le directeur des opérations de la fédération nationale, Mathieu Gentès.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer