Une légende du sport hippique s'éteint

Hervé Filion (à gauche) est devenu le plus... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Hervé Filion (à gauche) est devenu le plus jeune conducteur à être intronisé au Temple de la renommée de la course de chevaux durant les années 1970.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les funérailles d'un des plus grands champions de l'histoire de la course de chevaux sous harnais seront célébrées en Outaouais, à la fin de la semaine.

Hervé Filion, légende de son sport, s'est éteint jeudi dernier à la suite d'un long combat avec la maladie. Il était âgé de 77 ans.

Originaire de Masson-Angers, l'homme de chevaux a fait ses débuts dans le monde de la course au Québec, avant de connaître beaucoup de succès sur la scène internationale.

Il est devenu le premier conducteur de l'histoire à visiter le cercle des vainqueurs à 15 000 reprises.

Il a remporté le trophée Lou-Marsh, à titre d'athlète par excellence au Canada, en 1971.

Il a reçu une médaille d'Honneur des mains du premier ministre canadien, Pierre-Elliott Trudeau.

Durant les années 1970, alors qu'il était âgé dans la mi-trentaine, il est devenu le plus jeune conducteur à être intronisé au Temple de la renommée de la course de chevaux, tant au Canada qu'aux États-Unis.

Sa carrière a pris fin d'une brillante façon, en 2012. De retour dans sa région natale, à l'hippodrome Rideau-Carleton, il a remporté par moins de trois courses durant sa soirée d'adieu.

Ses enfants lui ont rendu un vibrant hommage sur Facebook, durant le week-end.

« Notre père, Hervé Filion, a franchi le fil d'arrivée comme un champion. Il est devenu notre ange, le 22 juin dernier. Il était un fier père et grand-père. Il avait six enfants et une dizaine de magnifiques petits-enfants. Il a donné sa vie au sport de la course sous harnais. »

La famille Filion a récemment lancé une campagne de souscription sur Internet. Le but étant d'obtenir suffisamment d'argent pour lui permettre d'organiser des funérailles aux États-Unis, de même qu'au Canada.

Dimanche, cette initiative avait permis d'amasser tout près de 7000 $.

« Si vous connaissiez notre père, vous comprendriez tous les hauts et les bas qu'il a franchis durant sa vie. Durant sa carrière, il a reçu plusieurs invitations à visiter des pistes de course à travers le monde. Il s'y rendait souvent même s'il devait débourser ses frais de déplacement. Il disait que c'était sa responsabilité parce que le monde de la course avait été si généreux envers notre famille. Il n'a jamais rien demandé. Lui, il voulait simplement aider. »

À Gatineau vendredi

Pour l'instant, la famille Filion prévoit célébrer la vie de Hervé le 28 juin, à Freehold, au New Jersey.

Un « dernier tour de piste » fera partie de la cérémonie au Freehold Raceway, la plus vieille piste de course aux États-Unis.

Deux jours plus tard, les funérailles seront célébrées à l'église de l'Ange-Gardien, sur la rue du Progrès, à Gatineau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer