Lepage prêt à attaquer le lac Dow

Le triathlète gatinois, qui a terminé septième aux... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Le triathlète gatinois, qui a terminé septième aux Mondiaux en 2015 chez les U23, participera aux championnats canadiens prévus ce week-end pour une deuxième année de suite à Ottawa.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alexis Lepage a hâte de nager, pédaler et courir dans son patelin.

Le triathlète gatinois, qui a terminé septième aux Mondiaux en 2015 chez les U23, participera aux championnats canadiens prévus ce week-end pour une deuxième année de suite à Ottawa. L'été passé, il avait raté le rendez-vous en raison d'une blessure à une main.

« Je me suis cassé le scaphoïde », rappelle-t-il.

Ce qui semble moins l'exciter ? Mettre les pieds dans le lac Dow, site choisi pour la portion natation de l'événement. La qualité de l'eau à l'endroit s'avère une source de préoccupations, même si tous les tests menés jusqu'ici respectent les normes de l'Union internationale de triathlon. Les résultats ont été affichés sur le site web du Triathlon international d'Ottawa, qui organise les championnats nationaux.

« Selon ce que j'ai lu dernièrement, l'eau serait propre en ce moment. J'imagine que ce n'est pas si mal », laisse tomber Lepage.

« Ça devrait faire le job. J'ai déjà nagé dans des eaux assez dégueulasses auparavant. Il y a plusieurs courses en Europe qui se déroulent dans des canaux pas trop propres. J'ai même pris un départ dans un port. »

Une de ses dernières compétitions, une épreuve de la Coupe continentale à Richmond, en Virginie, présentait la natation dans un étang. Ça n'a pas empêché Lepage de terminer deuxième.

« Ça va très bien jusqu'ici. Il y a eu un pépin à Madrid, mais c'est tout », a souligné l'athlète âgé de 23 ans, qui n'avait pas complété cette étape de la Coupe du monde.

« Mes jambes n'étaient plus capables de pousser en vélo après seulement cinq minutes. Comme je n'avançais pas, j'ai décidé d'arrêter, que ça ne servait à rien de continuer. »

En revanche, Lepage a remporté l'or en mars au relais mixte aux championnats panaméricains. Il a pris aussi le sixième rang à l'épreuve sprint.

« J'ai de bons résultats, même s'il y a toujours place à amélioration. »

Alexis Lepage aimerait bien gagner chez lui. Mais il devra notamment devancer Tyler Mislawchuk, qui a participé aux Jeux olympiques en 2016 à Rio.

« Je vais tout donner et on verra où ça me mènera », a-t-il soutenu à ce sujet.

Des laissez-passer en vue des Jeux du Commonwealth de même que les championnats du monde seront à l'enjeu durant le week-end. Ce qui explique pourquoi tous les membres de l'équipe nationale, dont Lepage, prendront le départ des courses présentées sur deux jours.

Les finales sprints auront lieu dimanche après-midi. La remise des médailles est prévue peu de temps après 17 h.

Un oeil sera rivé sur la relève durant ces championnats. Quatre triathlètes du club Espoir de Gatineau, Cédric Beaulieu, Maude Plouffe, Nathaniel Belley et Thomas Miller, vont concourir chez les élites, même s'ils sont encore d'âge junior.

Près de 800 participants, âgés de cinq à 80 ans, sont attendus dans l'une des sept épreuves au menu. Les trajets en vélo et course à pied longeront notamment le canal Rideau en plus de traverser la Ferme expérimentale centrale.

« C'est un parcours très facile en vélo. Il n'y a pas de virages. C'est aussi peu technique à la course à pied. C'est plat et ça ne devrait pas causer de problèmes », a analysé Alexis Lepage.

« Ça sera rapide et pas dangereux. Ça devrait éviter des chutes. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer