Plongeon: Lafortune fera le saut dans la NCAA

Le plongeur gatinois Félix Lafortune a été recruté... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le plongeur gatinois Félix Lafortune a été recruté par l'Université de l'Illinois à Chicago (UIC), dont l'équipe évolue en première division.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Félix Lafortune s'apprête à écrire une nouvelle page de l'histoire sportive en Outaouais.

L'athlète âgé de 19 ans deviendra en août le premier plongeur du club Plongeon Gatineau à poursuivre sa carrière dans la NCAA. Il a été recruté par l'Université de l'Illinois à Chicago (UIC), dont l'équipe évolue en première division.

« Un bel accomplissement, a avoué l'entraîneur-chef de Plongeon Gatineau, Mélanie Duff.

«Félix est déjà un modèle pour nos plus jeunes plongeurs. C'est sûr que les autres voudront le suivre.»

Lafortune, qui fait 5'8'' et 140 livres, a été le visage du club ces dernières années. Il possède notamment encore deux records des Jeux du Québec. Aucun autre plongeur dans la province n'a pu abaisser les pointages qui lui avaient permis de récolter l'or aux tremplins d'un puis trois mètres chez les 14-15 ans en 2013, à Chicoutimi. 

Sa feuille de route comprend des participations aux championnats canadiens élites depuis les quatre dernières années. 

Il y a aussi eu des présences sur le podium à des compétitions notamment à Winnipeg, Halifax et Québec.

«Mon but, c'est de continuer à m'améliorer, a soutenu Lafortune, mercredi, avant un entraînement à la piscine du centre sportif de Gatineau.

«Je ne me vois pas aux Jeux olympiques. Participer aux Jeux olympiques, ce n'est pas la seule raison de pratiquer un sport. Il y a d'autres débouchés.» Aboutir dans un programme universitaire américain s'avère une de ces options, a-t-il souligné.

Félix Lafortune avait deux choix au sud de la frontière. Il aurait pu accepter l'offre d'une équipe dans l'état de New York.

Sa décision s'est toutefois arrêtée sur Chicago après une récente visite du campus des Flames. «J'ai pu voir tous les services qui sont offerts aux athlètes. Chaque équipe sportive a son gymnase, son propre physiothérapeute. Tu as accès aussi facilement à un médecin», a-t-il noté.

Le jeune homme étudiera en marketing, un domaine qui pique sa curiosité. Mais avant de troquer de maillot, il lui reste encore trois compétitions au sein de Plongeon Gatineau.

«J'ai trois compétitions en trois semaines qui m'attendent», a souligné Lafortune, qui concourra aux championnats canadiens en juin, à Toronto.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer