La piste du Red Bull Crashed Ice prend forme

Le parcours du Red Bull Crashed Ice à... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Le parcours du Red Bull Crashed Ice à Ottawa aura une longueur de 370 mètres avec une élévation de 35 mètres.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des échafaudages par ici, des planches de contre-plaqué par là. La piste du Red Bull Crashed Ice commence à prendre forme non loin de la Colline du Parlement.

L'étape finale du championnat mondial de patinage extrême doit se dérouler les 3 et 4 mars sur les écluses du canal Rideau. Ce sera la première fois que les kamikazes sur deux lames débarquent à Ottawa après 10 visites par le passé à Québec.

« Nous avons des équipes sur place depuis deux semaines afin de recevoir tout le matériel, mais la construction a vraiment commencé depuis seulement neuf à dix jours », souligne le directeur sportif du Red Bull Crashed Ice, Christian Papillon.

Ce dernier connaît bien ce sport. Il a d'abord été un participant avant de devenir un organisateur.

Des épreuves du circuit Crashed Ice ont eu lieu cet hiver à Marseille en France, Jyväskyalä en Finlande et Saint-Paul, aux États-Unis. Près de 100 patineurs élites sont attendus dans la capitale fédérale.

« On a un très beau site à Ottawa. Et pour la première fois, nous pourrons utiliser des écluses pour une course », note-t-il.

« Certaines portes seront ouvertes, d'autres seront fermées. C'est quelque chose de très intéressant. »

Mais ces écluses, tout comme le canal Rideau, sont désignées comme un lieu historique national.

« Un défi que nous ne retrouvons pas ailleurs, reconnaît Papillon. Il faut travailler de façon à ne pas endommager ou même toucher certaines pièces. »

Le parcours aura une longueur de 370 mètres avec une élévation de 35 mètres. La vitesse moyenne des pistes se situe à 60 km/h.

« Nous avons déjà atteint 82 km/h l'an dernier en Allemagne », souligne Christian Papillon.

« Dans la première section de la piste à Ottawa, ça devrait être vraiment rapide et serré », ajoute-t-il.

Le départ sera donné près du Château Laurier. La piste fera huit mètres de largeur avant de devenir plus étroite.

« Les participants vont descendre en tire bouchon à grande vitesse dans les écluses. Ça va faire un 180 degrés. C'est une structure assez complexe. C'est notre deuxième défi. »

Une fois la construction des échafaudages et du plancher de bois complétée, l'équipe du Red Bull Crashed Ice s'attaquera à l'implantation du système de réfrigération et l'installation des bandes. Entre 120 et 160 personnes participeront à l'aménagement de la piste d'ici le début du mois de mars.

Le parcours doit être prêt le mercredi qui précédera les courses. Les premiers entraînements sont prévus le jeudi soir.

Papillon est celui qui effectuera les premières descentes afin de s'assurer de la qualité de la glace, mais aussi de la sécurité des patineurs. « Voir si nous devons mettre les bandes et baies vitrées plus hautes à certains endroits afin d'empêcher des athlètes de sortir de pistes lors de sauts », explique-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer