Retour du Grand Prix de France en 2018

«La perte du Grand Prix a été une... (Lionel Bonaventure, AFP)

Agrandir

«La perte du Grand Prix a été une véritable blessure pour notre pays, a déclaré Estrosi au club automobile de France. Je peux aujourd'hui faire l'annonce ferme et définitive que le Grand Prix de France reviendra sur le circuit Paul Ricard dès l'été 2018», affirmait lundi en conférence de presse le directeur de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christian Estrosi.

Lionel Bonaventure, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Petrequin
Associated Press
Paris

Après 10 ans d'absence, le Grand Prix de France de Formule 1 effectuera un retour au calendrier en 2018.

Christian Estrosi, directeur de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a déclaré que la course sera organisée sur le circuit Paul Ricard dans le sud de la France.

Le plus ancien des Grands Prix a été présenté pour la première fois en 1906 mais il a été rayé du calendrier en 2008 en raison de problèmes financiers.

Le circuit Paul Ricard, également connu comme Le Castellet, a accueilli le GP de France en 1990. La course a été organisée à Magny-Cours de 1991 à 2008.

Estrosi a déclaré que les dirigeants français ont conclu une entente de cinq ans avec les organisateurs de la F1. Les détails financiers n'ont pas été dévoilés.

«La perte du Grand Prix a été une véritable blessure pour notre pays, a déclaré Estrosi au club automobile de France. Je peux aujourd'hui faire l'annonce ferme et définitive que le Grand Prix de France reviendra sur le circuit Paul Ricard dès l'été 2018.»

Cette annonce survient quelques jours seulement après la disparition du Grand Prix d'Allemagne au calendrier de 2017.

Estrosi a rendu hommage au défunt pilote Jules Bianchi, décédé l'année dernière après une longue bataille pour se remettre de sérieuses blessures à la tête subies au GP du Japon en octobre 2014.

«Je dédie ce grand retour à mon ami Jules, a déclaré Estrosi. Mes pensées accompagnent sa famille.»

Jean Todt, président de la Fédération internationale automobile, a reconnu que le retour du GP de France est une «énorme satisfaction» pour la FIA.

«C'est une grande nouvelle pour la France et sa capacité d'accueillir de grands événements internationaux, a déclaré Todt dans un message préenregistré. Le Castellet a été modernisé et possède toutes les qualités requises pour organiser cet événement.»

Selon Estrosi, les actionnaires du circuit ont investi 80 millions d'euros (114 millions $ CAN) depuis 2002 pour rénover le circuit Paul Ricard, utilisé régulièrement par les équipes de F1 pour les essais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer