Ottawa accueillera la Coupe Davis en 2017

Quatrième meilleure raquette au monde, Milos Raonic pourrait être... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Quatrième meilleure raquette au monde, Milos Raonic pourrait être à Ottawa en février dans le cadre de la Coupe Davis.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Milos Raonic qui affronte Andy Murray à Ottawa ? Oui, c'est possible. Même très possible.

Tennis Canada tiendra mercredi une conférence de presse durant laquelle il confirmera la tenue de matches de la Coupe Davis en février 2017 à l'aréna de la Place TD. Les meilleures raquettes masculines canadiennes affronteront celles de la Grande-Bretagne au premier tour du groupe mondial.

« Tennis Canada divulguera une nouvelle importante », peut-on lire sur la missive envoyée mardi aux médias.

Le capitaine de l'équipe canadienne de la Coupe Davis, Martin Laurendeau, sera sur place, tout comme l'infatigable Daniel Nestor, détenteur de huit titres de double sur le circuit du Grand Chelem. Le maire d'Ottawa, Jim Watson, doit aussi participer à l'annonce.

La Fédération internationale de tennis avait dévoilé en septembre que les parties du premier tour se dérouleraient du 3 au 5 février en sol canadien. Mais aucun site n'avait alors été désigné.

Ces deux pays ne se sont affrontés qu'une fois auparavant en Coupe Davis. La Grande-Bretagne avait gagné 4-1 en... 1967, à Bornemouth, en Angleterre.

« C'est plus que cool de voir la Coupe Davis s'arrêter ici après avoir été présentée notamment à Québec, Montréal, l'Ouest canadien et les Maritimes », a avoué Mathieu Toupin.

Ce dernier s'avère un des coprésidents du Challenge de Gatineau et du Futures de Gatineau, deux tournois internationaux ITF présentés chaque année en Outaouais. Ces événements réunissent habituellement des joueurs de la relève ou des athlètes qui tentent un retour au jeu après une blessure importante.

Raonic, classé en ce moment quatrième au monde, avait notamment joué à Gatineau en 2007 à titre de « junior invité ».

Ses coéquipiers de l'équipe canadienne et lui auront une lourde tâche au premier tour de la Coupe Davis puisque la Grande-Bretagne s'avère la favorite du tournoi. Elle a gagné en 2015 les grands honneurs pour la première fois en 79 ans.

À moins d'une blessure, Murray mènera la charge pour les champions en titre. Il est le numéro un mondial, lui qui a remporté huit tournois cette saison dont Wimbledon contre... Raonic.

La dernière fois qu'Ottawa a accueilli un événement tennistique aussi important, c'était en 2005. Les Courier, Kournikova, Novotna et McEnroe avaient multiplié les échanges lors de la « Legendary Nights Tennis Classic » qui avait été présentée au centre Corel.

Reste à voir combien de gens assisteront aux joutes de la Coupe Davis à l'aréna de la Place TD, qui peut asseoir plus de 9000 spectateurs.

Ils étaient 7783 spectateurs à Halifax en septembre lors de l'affrontement entre le Chili et le Canada, moins de la moitié de la foule qui s'était déplacée en 2014 pour des matches. Raonic et Nestor manquaient toutefois à l'appel il y a deux mois, eux qui avaient déclaré forfait.

Tennis Canada avait choisi Vancouver en 2013 et 2015 pour des parties de la Coupe Davis.

Le Canada se retrouve dans le groupe mondial pour une sixième année de suite. Le gagnant de l'affrontement entre la Grande-Bretagne et lui accédera aux quarts de finale présentés en avril.

La nation perdante se retrouvera en rencontre de barrage à la fin de l'été.

« Tous les pays du groupe mondial représentent des adversaires de taille, mais affronter le favori ne sera pas une tâche facile », a affirmé Laurendeau en septembre dernier.

« La Grande-Bretagne a obtenu beaucoup de succès au cours des deux dernières années. Ceci étant dit, nous aurons l'avantage du terrain, ce qui a été très profitable depuis quatre ans. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer