Skate Canada: Patrick Chan ajoute un quadruple saut

Patrick Chan... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Patrick Chan

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lori Ewing
La Presse Canadienne
Mississauga

Le patineur artistique Patrick Chan n'a pas eu le choix de suivre le rythme dans un sport où de plus en plus, les sauts extravagants sont rois.

Pour la première fois, le Torontois et triple champion du monde va tenter trois quadruples sauts dans son programme long cette semaine, à Skate Canada International.

«Je pense que ça va être un bon défi pour les autres gars, pour ce qui est d'accéder au podium», a dit Chan, qui retrouve les glaces après une pause d'un an et demi.

Sachant qu'il doit élever la barre au niveau technique, notamment en vue des Jeux de Pyeongchang, dans deux ans, Chan a ajouté un quadruple Salchow aux deux quadruples boucles piqués qui étaient déjà à son agenda, dans le programme long.

Chan s'entraîne avec Nathan Chen, un Américain de 17 ans qui impressionne. Des quadruples sauts, il en a réussi quatre lors d'un programme long, la saison dernière.

«Il incarne ce que le patinage est devenu, a dit Chan. Ça me fait changer de mentalité, parce que je suis en contact avec lui tous les jours. Je vois à quel point il est plus fort que moi techniquement. Il est fascinant. D'une certaine façon, ça finit par rendre normal ce qui est exceptionnel.»

L'entraîneure Kathy Johnson l'ayant quitté en août, Chan est passé sous la gouverne de la Russe Marina Zoueva, qui a mené les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir à des médailles d'or et d'argent en danse sur glace, en Olympiade.

Zoueva dit que d'être confiant est la clé pour Chan, qui a réussi deux superbes quadruples sauts à l'entraînement au Hershey Centre, jeudi matin.

Chan est parfois soucieux de son âge (25 ans), mais Zoueva lui dit que le Chinois Zhao Hongbo a été médaillé d'or en couple à 36 ans à Vancouver, il y a six ans. Ou bien que le boxeur George Foreman est sorti d'une longue retraite pour gagner à nouveau le titre mondial des poids lourds, à 45 ans.

«Il doit simplement croire qu'il peut le faire, a dit Zoueva said. Parce qu'il peut réellement tout faire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer