À Gatineau sans Gushue

Brad Gushue ne veut pas précipiter son retour... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Brad Gushue ne veut pas précipiter son retour au jeu. « Ces blessures sont frustrantes », dit le skip âgé de 36 ans.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La meilleure équipe de curling au monde est débarquée en Outaouais, mais sans son skip étoile.

Amoché, Brad Gushue a dû rester chez lui à Terre-Neuve et déclarer forfait en vue du Challenge de Gatineau, cette étape du World Curling Tour (WCT) qui se déroule au centre sportif Robert-Rochon jusqu'à dimanche. Le champion olympique n'est toujours pas remis de blessures à la hanche et l'aine qui l'ont tenu à l'écart de la glace depuis le mois de mai.

« Je suis très déçu de ne pas faire le voyage. Gatineau s'avère un de mes tournois favoris, année après année, a soutenu Gushue, mercredi, en entrevue téléphonique au Droit.

«La qualité de la glace est exceptionnelle chez vous, les bénévoles sont très accueillants. Puis, j'ai eu la chance de gagner deux fois dans le passé. Ça fait en sorte que tu veux jouer là-bas !»

Ses coéquipiers Mark Nichols, Brett Gallant et Geoff Walker participeront tout de même au Challenge. Le jeune Charlie Thomas, un ancien champion du monde junior, remplacera Gushue au sein du quatuor qui occupe le premier rang au classement du WCT.

«Ces blessures sont frustrantes. Au départ, je croyais ne manquer que quelques semaines et tournois. Je prends du mieux, mais pas aussi rapidement que souhaité, a dit Gushue.

«J'aimerais jouer, mais en ce moment, mon corps ne me le permet pas. C'est encore trop douloureux (...) C'est le résultat de 20 ans d'usure, à jouer au curling sans faire trop attention à moi-même.»

Gushue avait gagné l'édition 2015 du Challenge. Quatre mois et demi plus tard, il participait à la finale du Brier à Ottawa.

«J'ai hâte de revenir au jeu. Ma famille a hâte aussi, a dit le père de famille de deux enfants.

«Je crois qu'il commence à me trouver un peu grognon. Ça fait un bout de temps que je passe à la maison.»

Le skip âgé de 36 ans ne veut pas précipiter son retour au jeu, de peur d'aggraver ses blessures. Surtout que le Brier aura lieu dans sa province natale en 2017.

«Pour l'instant, j'ignore si je vais jouer dans quelques semaines ou quelques mois. Je vais l'avouer. C'est assez frustrant en ce moment.»

Brad Gushue n'est pas la seule personne déçue ces jours-ci. Les organisateurs du Challenge de Gatineau aussi.

«C'est sûr. Tout le monde vient au tournoi pour le voir ces dernières années. Et ce n'est pas tout le monde qui viendra cette semaine qui sait que Brad est blessé», a reconnu le directeur du tournoi, Dany Beaulieu.

Un total de 32 équipes participera au volet élite du Challenge, dont les premiers matches sont présentés dès jeudi matin. Les joutes de la classe ouverte, qui compte également 32 quatuors, se déroulent depuis dimanche.

Plus de 57 000 $ en bourses seront remis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer