Une semaine d'émotions chez les Ménard

Jean-Michel Ménard a de bons espoirs en vue... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Jean-Michel Ménard a de bons espoirs en vue des nombreux tournois auxquels son équipe participera.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand son père Jean-Michel a gagné la première édition du Challenge de Gatineau, Marie-Soleil Ménard était âgée de huit mois. Elle se trouvait dans les estrades et lançait quelques cris ici et là.

Sept ans plus tard, voilà qu'elle effectue à son tour ses débuts au curling. Elle lancera ses premières pierres samedi dans un club d'Ottawa. « J'aurais bien aimé y être, mais j'aurai amplement le temps d'y aller les prochaines fois. Je pourrai même être sur la glace et aider les autres touts-petits », raconte le paternel.

Ce dernier se trouvera au même moment à Masson-Angers. Plus précisément au centre sportif Robert-Rochon.

L'endroit accueille à nouveau le Challenge, une étape du World Curling Tour dont le volet élite commence jeudi. Trente-deux équipes se disputeront 45 000 $ en bourses et surtout de précieux points.

« Il faut en ramasser de ces points si nous voulons participer au processus de qualification olympique », a rappelé Ménard au sujet des Jeux de 2018, à PyeongChang, en Corée du Sud.

Cette longue route commence justement à Gatineau où plusieurs équipes élites débarqueront dans la région. Par la suite, la formation québécoise doit participer à quatre autres tournois importants avant Noël, dont une étape du Grand chelem en Colombie-Britannique.

Si tout va bien, Ménard et sa bande aimeraient bien se qualifier en vue du Brier, qui aura lieu en mars 2017 à Terre-Neuve. Ils ont participé au championnat canadien lors des quatre dernières années.

« Je pense que nous pouvons connaître une autre bonne saison. Tout le monde va bien. Tout le monde est de bonne humeur. Et tout le monde est content de recommencer à jouer », a soutenu le capitaine qui a remporté le Challenge en 2009, puis en 2011.

Son quatuor a notamment participé à deux tournois plus tôt cet automne en guise de camp d'entraînement. Il a été confronté à plusieurs gros noms à la Classique Shorty Jenkins à Cornwall avant de gagner la Classique Mac Ice, il y a une dizaine de jours, à Ottawa.

« Tout a baigné dans l'huile lors de la ronde finale », a souligné Ménard.

Son premier match au Challenge de Gatineau sera un duel à saveur outaouaise. Il l'opposera à l'équipe du skip Mark Homan, qui habite maintenant à Gatineau. Deux de ses coéquipiers, Paul Winford et Gary Findley, habitent Aylmer.

Cette partie est prévue jeudi dès 8h30. Au même moment sur la glace voisine, ce sera aussi l'entrée en scène de Rui Liu, de Chine, qui a terminé quatrième aux Jeux olympiques, à Sotchi. Il a aussi remporté un tournoi du WCT en début de saison en Colombie-Britannique.

Le Challenge compte aussi une classe ouverte, dont les premiers matches ont été présentés dimanche au club de curling de Buckingham.

Les finales auront lieu dimanche après-midi au centre sportif Robert-Rochon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer