Hamilton contraint à l'abandon en Malaisie

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton n'a pu terminer... (C.L. Donald Lim, AFP)

Agrandir

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton n'a pu terminer la course au Grand Prix de Malaisie en raison d'un bris de moteur.

C.L. Donald Lim, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chris Lines
Associated Press
Sepang, Malaisie

Lewis Hamilton fulminait alors qu'il tentait d'obtenir des réponses auprès de Mercedes après que son moteur eut rendu l'âme, le privant ainsi de la victoire au Grand Prix de Formule 1 de Malaisie et atténuant sévèrement ses chances de défendre son championnat des pilotes.

Hamilton a dominé la course jusqu'au 40e tour lorsque son moteur a pris feu, ce qui l'a forcé à abandonner.

Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo a enlevé les honneurs de l'épreuve, sa première victoire depuis le Grand Prix de Belgique en 2014, devant son jeune coéquipier Max Verstappen.

Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo ne s'est... (Vincent Thian, Associated Press) - image 2.0

Agrandir

Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo ne s'est pas plaint des problèmes de Lewis Hamilton alors qu'il en a profité pour remporter le Grand Prix.

Vincent Thian, Associated Press

Ce qui fait le plus mal à Hamilton, cependant, c'est que son coéquipier chez Mercedes et principal rival au championnat des pilotes, Nico Rosberg, a fini en troisième place et augmenté son avance à 23 points. Rosberg a dû orchestrer une remontée après avoir glissé en 21e position dès le début de la course, après un accrochage avec le pilote Ferrari Sebastian Vettel.

Avec cinq courses à disputer, Hamilton risque de manquer de temps pour combler le déficit que le sépare de Rosberg, un modèle de constance dans la lutte au championnat. Le Britannique avait l'impression d'avoir été victime des circonstances, et il a même été un peu plus loin.

«Ma question s'adresse à Mercedes, a déclaré Hamilton. Nous avons de nombreux moteurs pour chacun des pilotes, mais les miens sont les seuls à rendre l'âme cette saison. Quelqu'un doit me donner des réponses parce que c'est inacceptable. Nous luttons pour le championnat et ce sont mes moteurs qui explosent. Quelque chose cloche.

«Quelqu'un refuse que je l'emporte cette année, mais je n'abandonnerai pas. Je vais continuer de me battre.»

Red Bull et Ricciardo ont obtenu une victoire inattendue, surtout compte tenu des ennuis qui ont affligé les bolides Mercedes, mais ils se trouvaient à la bonne place au bon moment et ont pu en profiter. Ce triomphe a d'une certaine façon mis un baume sur la bourde survenue plus tôt cette saison dans les puits du Grand Prix de Monaco qui avait coûté la victoire à l'Australien.

«Je vous l'avais dit que j'en gagnerais une (course). Parfois, il faut simplement croire en sa bonne étoile», a confié Ricciardo, dont les larmes pendant l'hymne national australien se mélangeaient à la sueur provoquée par l'impressionnante chaleur tropicale, qui a fait grimper la température de piste à 50 degrés Celsius.

«Les deux dernières années ont été intrigantes, je dois dire, depuis ma dernière victoire et je suis très heureux, ça c'est certain. Je suis très reconnaissant», a-t-il ajouté.

Ricciardo a suscité l'hilarité de la foule en renouvelant sa coutume de verser le champagne de la victoire dans l'un de ses souliers - ce qu'il surnomme affectueusement 'Shoey'. Il est même parvenu à convaincre le directeur de l'équipe, Christian Horner, Verstappen et Rosberg de trinquer à partir de ce contenant improvisé.

Interrogé quant à la saveur, Ricciardo a répondu que le champagne avait un goût fruité, mais Rosberg a immédiatement ajouté: «J'espère qu'il ne gagnera plus de course cette saison».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer