Rosberg triomphe à Monza

Nico Rosberg a devancé son coéquipier chez Mercedes,... (Gabriel Bouys, AFP)

Agrandir

Nico Rosberg a devancé son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, au fil d'arrivée pour rétrécir l'écart entre les deux au classement des pilotes.

Gabriel Bouys, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrew Dampf
Associated Press
Monza, Italie

Nico Rosberg a remporté facilement le Grand Prix d'Italie alors que Lewis Hamilton, son coéquipier chez Mercedes, a gaspillé une pole position avec un piètre départ, dimanche.

L'Anglais a glissé au sixième rang avant le premier virage.

Rosberg, qui partait deuxième, a vite pris les commandes pour filer vers un septième gain cette saison, un premier en carrière à Monza.

«J'ai connu un départ formidable et c'est ce qui m'a permis de gagner», a confié l'Allemand, qui compte 21 victoires en Formule Un.

Au classement des pilotes, Rosberg a aussi réduit l'avance de Hamilton à seulement deux points, avec sept courses à disputer.

Hamilton a réussi à sauver les meubles, terminant deuxième. Y mettant toute la gomme vers la fin, ses roues ont barré, ce qui lui a coûté plus d'une seconde.

«De toute évidence ce n'était pas fameux au début, mais c'est quand même une excellente journée pour l'écurie, a t-il dit. Je suis heureux d'en faire partie.»

Le podium a été complété par Sebastian Vettel de Ferrari, qui a devancé son coéquipier Kimi Raikkonen.

Rosberg a battu Hamilton par 15 secondes et Vettel par 20 secondes.

Rosberg a célébré le point en l'air, se donnant avec humour des airs de boxeur à la caméra. Des membres de son équipe l'ont ensuite soulevé avec joie.

Les Mercedes avaient déjà été les plus rapides en qualifications et lors de la course, leur stratégie d'un seul arrêt a été mieux avisée que les deux visites dictées par Ferrari.

Hamilton s'est replacé après un départ catastrophe, éclipsant la Red Bull de Daniel Ricciardo et la Williams de Valtteri Bottas dans un passage droit.

Les Ferrari ont été ses prochaines victimes, suite à leurs deuxièmes arrêts aux puits.

Le top 10 a aussi inclus Ricciardo, Bottas, Max Verstappen (Red Bull), Sergio Perez (Force India), Felipe Massa (Williams) et Nico Hulkenberg (Force India), dans cet ordre.

Les tifosi avaient des mots d'encouragement pour les pilotes du passé et du présent.

«Michael, toutes nos pensées vont à toi et à ta famille», pouvait-on lire sur une bannière à l'intention de Michael Schumacher, sept fois champion de la F1. Ce dernier continue, en isolement, de récupérer des sérieuses blessures à la tête qu'il a subies lors d'un accident de ski, en décembre 2013.

Pendant l'hymne national, des avions de combat à réaction ont enjolivé le ciel de vert, de blanc et de rouge, les couleurs du drapeau italien.

La prochaine course sera celle de Singapour, dans deux semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer