Danika Guénard marche vers un titre national junior au 10 km

Danika Guénard a été couronnée meilleure marcheuse junior... (Courtoisie)

Agrandir

Danika Guénard a été couronnée meilleure marcheuse junior au pays, samedi.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une tendinite à la cheville gauche l'a envoyé au repos forcé pendant plus d'un mois au printemps. Visiblement, cette blessure n'embête plus Danika Guénard qui a été couronnée meilleure marcheuse junior au pays.

La jeune femme de Chelsea a gagné l'épreuve de 10 km des championnats canadiens d'athlétisme, samedi, à Edmonton. Elle a parcouru la distance en 1:02:49.

Encore mieux, son chrono a été le deuxième plus rapide chez les femmes seniors.

« Je suis arrivée ici et j'ai tout donné ce que j'avais », a raconté Guénard, âgée de 17 ans.

« J'ai pensé à tous mes efforts pour revenir à la compétition, tous les gens qui m'ont encouragé. J'ai eu beaucoup de plaisir. Il y avait plusieurs athlètes qui tentaient de se qualifier en vue des Jeux à Rio. »

Athlétisme Canada avait désigné ces championnats en tant qu'essais olympiques. Des rêves se sont concrétisés. D'autres ont été repoussés ou, pire, écrasés.

Guénard a pris de bonnes notes. « Ça m'a permis d'acquérir de l'expérience à une grosse compétition où il y a du stress. Plus tu es à l'aise, plus tu peux te dépasser .»

Surtout, les derniers jours lui ont permis de refaire le plein de confiance. « Quand je me suis blessée, j'étais découragée un peu. Je voyais les autres qui continuaient à s'entraîner. [...] Là, ça me redonne confiance. Ça me dit : ne lâche pas, ça va bien. Tu peux juste t'améliorer. »

Il y a quatre ans, Danika Guénard avait été initié à l'athlétisme. D'abord à la course. Mais des blessures l'ont fait migrer vers les lancers du javelot, du disque et du marteau.

Ces épreuves de pelouse lui ont ouvert la porte vers une participation aux Jeux du Québec, à l'été 2014. Son entraîneur au club d'athlétisme de Gatineau, Donald Côté, l'a convaincu de tenter aussi sa chance à marche.

« Au début, j'étais un peu incertaine, car ce n'est pas un sport que la majorité d'entre nous connaît, mais bien vite, j'y suis devenue accro. C'est un sport incroyable ! Demandant, mais qui en vaut tellement la peine ! »

Plus question maintenant pour elle de délaisser la marche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer