Farah Jacques sprintera à Rio

Farah Jacques sera une des quatre représentantes de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Farah Jacques sera une des quatre représentantes de la Belle Province à se produire dans les épreuves d'athlétisme au Brésil.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Farah Jacques l'a finalement obtenu, son ticket pour Rio.

Athlétisme Canada a dévoilé lundi midi la liste des 65 athlètes qui représenteront le pays lors des prochains Jeux olympiques d'été. On pouvait y voir le nom de la sprinteuse gatinoise.

Mme Jacques était déçue, dimanche. Elle croyait que ses espoirs s'étaient envolés, aux essais, lorsqu'elle s'était classée troisième au 200 mètres, sa discipline fétiche. Elle a finalement été repêchée.

Elle prendra part au relais 4 x 100 mètres.  La dame de 26 ans, qui étudie à l'Université du Québec en Outaouais (UQO), sera une des quatre représentantes de la Belle Province à se produire dans les épreuves de piste et pelouse au Brésil.

Là-bas, elle retrouvera un visage connu. L'homme avec qui elle s'entraîne dans la capitale, Glenroy Gilbert, sera l'entraîneur responsable des sprinters canadiens.

Trois athlètes originaires d'Ottawa ont été retenus au sein d'un groupe qu'on dit particulièrement talentueux. Il s'agit d'Alicia Brown (400 mètres et relais 4 x 400 mètres), Sekou Kaba (110 mètres haies) et Oulwasegun Makinde (relais 4 x 100 mètres).

Kaba et Makinde sont des anciens de l'Université d'Ottawa.

C'est toutefois une coureuse de fond originaire du sud de l'Ontario, Lanni Marchant, qui a volé la vedette lors de l'annonce officielle d'Athlétisme Canada.

La dame réalisera un rare doublé olympique, ayant obtenu la permission de courir le marathon ainsi que le 10 000 mètres.

Marchant, détentrice du record canadien au marathon, a précisé qu'on lui avait d'abord dit de se concentrer sur le 10 000 mètres en vue de Rio. Elle a dit que bien qu'Athlétisme Canada ne lui a pas opposé un « non » ferme pour le marathon, elle n'était pas dans la liste initiale pour cette épreuve.

Ses partisans ont moussé son cas sur les médias sociaux, avec notamment une pétition en ligne et le mot-clic #LetLanniRun. « Je suis vraiment heureuse et excitée, a dit Marchant. Nous avons simplement gardé le cap, si on peut dire. Ma philosophie était d'aller de l'avant, peu importe ce qui serait décidé. »

Parmi les autres athlètes vedettes, on retrouve le sprinter Andre De Grasse, le champion du monde de saut en hauteur Derek Drouin, le champion du monde de saut à la perche Shawn Barber, l'heptathlonienne Brianne Theisen-Eaton et le décathlonien Damian Warner.

« C'est la brigade la plus forte et la plus équilibrée dont j'ai fait partie, a dit Theisen-Eaton. Il y a des athlètes ayant gagné plusieurs médailles à l'international. Nous pouvons rivaliser pour le podium dans plusieurs disciplines. Nous sommes prêts à représenter le Canada à Rio. »

Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer