Rugby: Watcham-Roy obtient son billet pour Rio

Un cinquième athlète de Gatineau participera aux Jeux olympiques, à Rio. (Courtoisie, Richard A. Whittaker)

Agrandir

Courtoisie, Richard A. Whittaker

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un cinquième athlète de Gatineau participera aux Jeux olympiques, à Rio.

Natasha Watcham-Roy a été nommée vendredi au sein de l'équipe canadienne de rugby à sept féminin. Elle fait partie des 12 joueuses sélectionnées par l'entraîneur-chef John Tait.

Karen Paquin et Bianca Farella sont les deux autres produits du Québec qui participeront au tournoi olympique. Classé troisième au monde, le Canada fait partie des favoris pour gagner une médaille.

«Je suis tellement enchanté que le rugby féminin soit une nouvelle épreuve aux Jeux. Cette équipe démontrera pourquoi le rugby à sept mérite de faire partie du programme. Elle possède une solide fiche de victoires, et je sais qu'elle a ce qu'il faut pour continuer sur cette lancée à Rio», a soutenu le chef de mission de la délégation canadienne, l'ancien cycliste Curt Harnett.

Seule fille d'une famille de quatre enfants, Watcham-Roy a commencé à jouer au rugby en deuxième secondaire en voyant les succès connus par son frère Keegan. Elle a brillé à son tour à l'Université d'Ottawa, devenant capitaine des Gee Gees.

À trois reprises, elle a représenté le Canada aux championnats du monde universitaires, gagnant l'or en 2014. La jeune femme de 24 ans était membre aussi de l'édition canadienne qui a triomphé aux Jeux panaméricains, l'été dernier, à Toronto.

Des blessures, dont une à un genou, l'ont toutefois tenue à l'écart de quelques étapes des Séries mondiales cette année.

Watcham-Roy a pu revenir au jeu en mai lors du dernier tournoi en France. «Ce fut difficile de ne pas jouer, a souligné la fille de Kathryn Watcham et Yvan Roy en avril dernier, à la veille de son retour à la compétition.

«Mais il y a du positif. J'ai pu travailler sur d'autres aspects de mon jeu. J'ai effectué beaucoup de passes. J'ai passé beaucoup de temps à renforcir mon haut du corps et à regarder des bandes vidéos de matches.»

Il s'agissait de la première fois que sa carrière était mise sur pause en raison de blessures.

«J'avais été très chanceuse jusqu'ici», a-t-elle avoué.

Visiblement, son absence prolongée ne l'a pas pénalisée dans la sélection finale de l'alignement olympique canadien.

«Nous avons tous un parcours différent vers Rio. Le mien est parsemé malheureusement de blessures. Mais il me reste encore quatre mois pour retrouver une bonne forme physique et être capable de batailler, a-t-elle dit au printemps. Je ne me laisserai pas arrêter par ça.»

En plus de Natasha Watcham-Roy, l'épéiste Maxime Brinck-Croteau, la nageuse synchronisée Karine Thomas et les cyclistes Karol-Ann Canuel et Michael Woods sont les autres athlètes de Gatineau qui ont obtenu jusqu'ici leur billet pour Rio.

À eux s'ajoute l'équipe canadienne de volley-ball masculin qui s'entraîne à temps plein au centre sportif de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer