Des directives d'équipe chez Mercedes?

Le pilote de Mercedes, Lewis Hamilton, s'adresse aux... (Andrej Isakovic, AFP)

Agrandir

Le pilote de Mercedes, Lewis Hamilton, s'adresse aux médias à la veille du week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Andrej Isakovic, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Pugmire
Associated Press

Les pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont été prévenus de la possibilité que des directives d'équipe soient émises s'ils entrent de nouveau en contact pendant une course.

Hamilton, le champion en titre de Formule 1, et Rosberg se sont accrochés pendant le dernier tour du Grand Prix d'Autriche le week-end dernier.

Cet incident s'est produit pendant que Hamilton pourchassait le meneur, Rosberg, et qu'il tentait de trouver un endroit où le surprendre.

L'Allemand a refusé de lui céder le passage et une collision a suivi, entraînant la perte de précieux points de classement, tandis que Hamilton enregistrait sa troisième victoire de la saison et que son coéquipier aboutissait au pied du podium.

C'était la deuxième fois cette saison qu'un tel incident se produisait, après celui survenu lors du dernier tour du Grand Prix d'Espagne - où les deux pilotes ont été contraints à l'abandon.

«Nous avons dès lors renforcé nos règles de combat afin d'inclure des mesures beaucoup plus dissuasives afin d'éviter que nos voitures entrent en collision, pouvait-on lire dans un communiqué de Mercedes émis après une rencontre d'équipe jeudi. Si les pilotes ne respectent pas les nouvelles règles de combat, alors nous imposerons en ultime recours des directives d'équipe.»

En vertu de ces directives d'équipe, Mercedes peut exiger par l'entremise des communications radio qu'un pilote ralentisse ou évite certaines manoeuvres audacieuses. Un pilote peut aussi recevoir la directive de laisser son coéquipier le dépasser.

Mercedes espère ainsi prévenir d'autres accrochages entre ses deux pilotes, qui ont grandi en s'affrontant sur les pistes de karting et qui ont déjà eu plusieurs prises de bec entre eux par le passé.

«Maintenant que c'est fait, nous ferons confiance à nos pilotes afin qu'ils gèrent mieux la situation en piste. Leur destin est entre leurs mains, a évoqué Mercedes. Les pilotes ont aussi été prévenus que nous pourrions émettre des directives pendant une course afin d'empêcher que nous perdions de précieux points au championnat des constructeurs.»

Rosberg, qui a savouré cinq victoires jusqu'ici cette saison, a vu son avance en tête du championnat être réduite à 11 points devant Hamilton - il avait gagné les quatre premières courses du calendrier. À un certain moment, Rosberg disposait d'une avance de 43 points sur le Britannique.

L'Allemand a blâmé Hamilton pour l'incident en Autriche, même si la reprise vidéo semble démontrer que c'est Rosberg - dont les pneus étaient complètement usés - qui avait barré la route à son coéquipier. Hamilton a été hué par certains partisans lorsqu'il a grimpé sur le podium.

Hamilton et Rosberg s'étaient également bousculés lors du premeir tour du Grand Prix du Canada cette saison.

«Au cours des cinq dernières courses, il y a eu trois incidents qui nous ont coûté plus de 50 points au championnat des constructeurs», a rappelé le manufacturier allemand.

Néanmoins, Mercedes n'imposera pas - pour le moment - de directives d'équipe comme celles qui étaient en vigueur chez Red Bull lorsque Sebastian Vettel et Mark Webber luttaient pour le titre. Webber et Vettel vivaient une relation plutôt tendue et les deux pilotes ont parfois ignoré les directives d'équipe.

Hamilton et Rosberg reprendront leur lutte au championnat ce week-end au Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer