Patrick Côté sera du premier gala UFC à Ottawa

Se disant très prêt, le combattant québécois Patrick... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Se disant très prêt, le combattant québécois Patrick Côté attend de pied ferme son rival américain Donald Cerrone, qu'il affrontera dans le ring samedi soir lors du tout premier gala de l'UFC présenté  dans la capitale fédérale.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une autre journée, un autre événement promotionnel de l'UFC afin de mousser son premier gala à Ottawa.

Pas que l'organisation d'arts martiaux mixtes a besoin d'écouler des billets. « Ç'a pris 90 minutes pour tout vendre », a rappelé Patrick Côté, jeudi matin, lors d'un entraînement public tenu au pavillon Aberdeen.

Le combattant québécois se disait en grande forme à l'aube de son affrontement chez les mi-moyens contre Donald Cerrone, samedi soir, en demi-finale de la carte mettant en vedette Rory MacDonald et Stephen Thompson. Plus de 10 000 amateurs sont attendus.

« Je suis très prêt. C'est ça qu'on voulait. Un gros nom. Un gros combat. On a le meilleur des deux mondes », a dit Côté, qui s'avère cinq livres plus légers que lors de sa dernière sortie dans l'octogone en janvier.

Surnommé « Le Prédateur », l'athlète de Montréal montre une fiche de 24-9. Il n'a perdu qu'une fois en 17 sorties en sol canadien.

Cerrone (29-7), lui, multiplie les combats. Il en compte 15 depuis mai 2012. À huit reprises en carrière, il a été primé soit pour le KO de la soirée, le combat de la soirée, la soumission de la soirée ou la performance de la soirée.

Bref, les amateurs l'aiment bien.

Avant son arrivée dans cette discipline sportive, ce type du Nouveau-Mexique participait à des rodéos un peu partout.

Ce qui lui a valu le surnom du « Cowboy » à l'UFC.

Côté a-t-il déjà monté un taureau comme son adversaire ? Il fallait poser la question.

« Pas un vrai, juste un faux », a-t-il lancé en riant.

Messages à passer

L'ancien militaire de Valcartier était de bonne humeur. Et surtout, il voulait passer un message ou deux... ou même trois à son adversaire.

Cerrone a dit à son arrivée dans la capitale nationale que son vis-à-vis âgé de 36 ans s'avérait un « combattant unidimensionnel » et « plate ».

« Je pense que le câble ne se rend pas jusqu'à son ranch, a répliqué Côté, jeudi, à la presse francophone.

«Parce que clairement, il n'a pas vu mes deux derniers combats.»

Patrick Côté, qui n'a jamais été mis KO, a gagné à ses trois dernières présences à des galas UFC.

«Après, il a dit qu'il ne regarde jamais les combats, qu'il a autre chose à faire dans la vie (...) Il y a une limite à essayer d'avoir de l'air cool dans la vie. Son discours ne se tient vraiment pas, a affirmé Côté.

«On verra bien qui sera unidimensionnel à la fin.»

Ce n'était que le début d'une mêlée de presse divertissante.

«Il a dit que j'allais mettre beaucoup de pression sur lui et que lors du deuxième round, j'allais manquer de gaz. Je reviens à dire que le câble ne se rend pas jusque chez lui. Je n'ai jamais manqué d'énergie dans aucun de mes combats. Il aurait dû en regarder quelques-uns...»

Une autre déclaration à retenir ?

«Le Cowboy» a déjà combattu chez les 155 livres avant de faire le saut chez les 170 livres. Il a gagné la réputation d'un type qui devient de plus en plus dangereux au fil d'un combat. 

«Toutes ses défaites, c'est lorsqu'il a fait face à beaucoup de pression, a avancé Patrik Côté. Il ne bouge pas beaucoup la tête et il reçoit beaucoup de coups. Il a déjà été «knocké out» par des gars de 155 livres. On va voir s'il est capable de prendre des coups d'un gars de 170 livres !»

Et dire qu'il reste encore une autre journée pour mettre de l'huile sur le feu.

Tous les combattants de l'UFC participeront à la pesée officielle, vendredi après-midi, à la Place TD. Treize combats sont prévus le lendemain, dont celui opposant Valérie Létourneau à Joanne Calderwood chez les poids mouche.

La soirée sera diffusée sur les ondes de Fox Sports 1 aux États-Unis. TSN et RDS assureront la retransmission au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer