Hamilton veut rattraper Rosberg au Grand Prix de Russie

À l'approche du Grand Prix de Russie ce... (Ivan Sekretarev, AP)

Agrandir

À l'approche du Grand Prix de Russie ce week-end, Hamilton accuse déjà un déficit de 36 points sur Rosberg.

Ivan Sekretarev, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Sotchi

Lewis Hamilton est confronté chaque jour à un défi grandissant afin de défendre avec succès son titre de champion du monde de Formule 1 contre son coéquipier chez Mercedes Nico Rosberg, qui gagne en confiance à chaque course.

À l'approche du Grand Prix de Russie ce week-end, le triple champion du monde accuse déjà un déficit de 36 points sur Rosberg - qui vise une septième victoire d'affilée, après avoir remporté les trois premières courses de la saison et les trois dernières de la précédente.

Si Rosberg a été irréprochable jusqu'ici, Hamilton n'a pas piloté de façon aussi propre. Le Britannique est notamment entré en collision avec Valtteri Bottas dans le premier virage au Bahreïn, et il a terminé septième en Chine après avoir éprouvé des ennuis techniques.

«Ça fait beaucoup de points laissés sur la table, et je ne tiens rien pour acquis parce que je sais que c'est tout un défi, a mentionné Hamilton jeudi. Je sais que j'ai beaucoup de pain sur la planche... Le fossé est assez profond.»

Motivé par les souvenirs de sa remontée victorieuse aux dépens de Rosberg en 2014, Hamilton a démontré une volonté de fer. Cette année-là, le Britannique accusait un retard de 29 points, mais il a gagné six des sept dernières courses pour s'emparer du titre de champion du monde lors de la dernière course du calendrier à Abu Dhabi.

«D'un autre côté, j'ai pu effacer un déficit de 29 points en très peu de temps, a rappelé le pilote âgé de 31 ans. Il reste (encore) 18 courses, ce qui représente une moyenne de deux points par course, donc je crois que c'est tout à fait possible.»

Hamilton a gagné les deux courses présentées en Russie jusqu'ici, mais son triomphe enregistré l'an dernier s'est produit après que Rosberg eut abandonné en raison d'un bris de l'accélérateur.

Belle bagarre en vue

Même s'il trône en tête du classement et qu'il affiche la meilleure forme de sa carrière, l'Allemand demeure prudent.

«Je pilote très bien dernièrement, mais mes adversaires ont connu leur lot de pépins depuis le début de la campagne, donc il faut en prendre compte, a-t-il évoqué. Je m'attends de toute évidence à ce qu'ils rebondissent, particulièrement Lewis, et ce sera une belle bagarre contre lui - comme toujours.»

S'il l'emporte dimanche, Rosberg rejoindrait le septuple champion de F1 Michael Schumacher ainsi que le légendaire pilote des années 1950 Alberto Ascari avec sept victoires consécutives. Le record appartient au quadruple champion du monde Sebastian Vettel, qui avait gagné neuf épreuves de suite en route vers la conquête du titre en 2013 avec Red Bull.

Pour sa part, Vettel, qui est quatrième au classement avec un retard de 42 points sur Rosberg, a confié ressentir de «bonnes vibrations» émanant de sa voiture.

«Nous ne sommes pas assis sur nos lauriers à attendre que la chance tourne, a confié l'Allemand. Nous travaillons d'arrache-pied.»

Après une course pleine de rebondissements en Chine, celle en Russie devrait être plus calme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer