Ménard opte pour le statu quo

Jean-Michel Ménard a tenu à remettre les pendules... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

Jean-Michel Ménard a tenu à remettre les pendules à l'heure. Son quatuor va demeurer le même pour une sixième saison de suite.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jean-Michel Ménard a tenu à remettre les pendules à l'heure. Son quatuor va demeurer le même pour une sixième saison de suite.

Des rumeurs circulaient sur les réseaux sociaux que des changements pourraient survenir au sein de l'équipe du skip d'Aylmer. «J'ai été surpris de voir ça, a soutenu le champion du Brier en 2006. 

«Ce sont juste des potins à la Paris Match», a-t-il ajouté du même souffle.

Ménard dit qu'il «n'y a jamais eu d'intention» de remanier l'alignement de sa formation, qui a terminé septième en mars dernier au Brier, à la Place TD. Le troisième Martin Crête, le deuxième Éric Sylvain, le premier Philippe Ménard et lui évoluent ensemble depuis l'automne 2011.

Une belle camaraderie existe entre les quatre amis.

«Martin et moi, ça fait 10 ans que nous jouons ensemble. Éric et moi, ça va faire 14 ans», a noté Ménard.

Leur avenir n'a jamais été remis en question.

«C'était évident pour nous que nous étions pour revenir une autre saison», a soutenu le capitaine, qui a fêté ses 40 ans en janvier.

Le quatuor québécois s'avère l'un des plus fidèles au pays. Il possédait le plus d'ancienneté parmi les 12 équipes présentes au Brier.

Certaines formations qui étaient de l'aventure des championnats canadiens à Ottawa ont déjà fait le ménage. C'est le cas d'Équipe Canada, qui comptait John Morris à titre de troisième.

«Oui, il y a beaucoup de changement dans les équipes d'impact. Souvent après un cycle olympique, tu vas voir un ou deux joueurs qui ne veulent pas poursuivre pour des raisons notamment familiales, a souligné Ménard. 

«Ça nous affecte plus ou moins car nous sommes moins actifs sur le circuit mondial que les autres équipes. Nous avons un horaire qui nous convient et qui nous permet de rester très compétitifs.»

Un hiver crucial à venir

Le prochain hiver s'annonce crucial pour Jean-Michel Ménard et ses coéquipiers. Ce sera la dernière saison afin d'amasser des points en vue des sélections olympiques.

L'équipe québécoise vise une participation au tournoi de pré-qualification prévu du 6 au 12 novembre 2017 à Summerside. Les meilleurs quatuors obtiendront ensuite un billet en vue des essais olympiques qui auront lieu en décembre 2017 au centre Canadian Tire, à Ottawa.

«Nous devrions être dans le lot des équipes qui vont se battre pour une de ces places», a avoué Ménard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer