L'UFC affiche déjà complet à Ottawa

«Pour nous, c'est important que la place soit... (Courtoisie, UFC Canada)

Agrandir

«Pour nous, c'est important que la place soit pleine afin que les gens puissent vivre pleinement l'expérience d'un gala de l'UFC», affirme Tom Wright, directeur général de l'UFC au Canada.

Courtoisie, UFC Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Visiblement, Ottawa a un appétit pour les combats d'arts martiaux mixtes.

Le premier gala de l'UFC à la Place TD n'aura lieu que dans deux mois, mais tous les billets ont déjà été vendus. Tout ça en l'espace de quelques heures, vendredi.

En milieu d'après-midi, l'organisation sportive a annoncé qu'il y aurait salle comble de 10 000 personnes, le 18 juin prochain, lorsque deux des meilleurs poids mi-moyens au monde, Rory MacDonald et Stephen Thompson, s'affronteront en finale. Le vétéran québécois Patrick Côté doit aussi se retrouver dans l'octogone lors de cette soirée.

«Nous sommes très excités. C'est ce qui arrive quand tu offres une carte prometteuse et que tu mises sur d'excellents partisans», a soutenu le directeur général de l'UFC au Canada, Tom Wright, en entrevue au Droit. Il n'était nullement surpris qu'Ottawa s'enflamme pour l'UFC.

La capitale nationale devient la huitième ville canadienne à accueillir un de ces événements.

«Et partout où nous sommes passés pour la première fois, la réponse a été similaire. Nous avions tout vendu à Calgary, Winnipeg de même qu'à Halifax en 2014. Et pour nous, c'est important que la place soit pleine afin que les gens puissent vivre pleinement l'expérience d'un gala de l'UFC.»

«Pour nous, c'est important que la place soit pleine afin que les gens puissent vivre pleinement l'expérience d'un gala de l'UFC.»

Tom Wright
directeur général de l'UFC au Canada

Wright a rappelé que son équipe débarquera à Ottawa pas seulement pour présenter des combats. «Tu auras la pesée officielle la veille. Puis nous aurons plusieurs kiosques interactifs de même que des entraînements ouverts au public. Je suis convaincu que les gens vont adorer ça.»

Reste maintenant à savoir comment la soirée se déroulera.

«J'ai bien hâte de voir l'accueil qui sera réservé à nos athlètes. Je suis confiant que ce sera très bien», a ajouté Tom Wright.

Cette première aventure de l'UFC à Ottawa possédera une saveur «locale».

En plus de Côté, on retrouvera deux autres combattants québécois en action. Il y aura Steve Bossé (11-2), de St-Jean-sur-Richelieu, de même que l'ancien membre de l'équipe canadienne de judo Olivier Aubin-Mercier (8-2), de Montréal. Le reste de la carte comprend des athlètes torontois, américains, brésiliens, dominicains, français et même de la République de Moldavie.

La soirée sera diffusée sur les ondes de Fox Sports 1 aux États-Unis. TSN et RDS assureront la retransmission au Canada.

En coulisse, on dit qu'Ottawa pourrait obtenir un autre événement de l'UFC en 2017. Mais Tom Wright dit qu'il est trop tôt pour affirmer pareille chose.

«Nous n'avons même pas complété notre calendrier pour la dernière portion de 2016», a-t-il fait valoir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer