Plongeon: Roseline Filion pense aux Jeux de Rio

La plongeuse Roseline Filion a brillé l'an dernier... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

La plongeuse Roseline Filion a brillé l'an dernier à Gatineau à la tour de dix mètres, décrochant deux médailles d'argent.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La question lui sera posée souvent à cette étape gatinoise du circuit Grand Prix de plongeon de la FINA. Sa réponse s'avère déjà aussi bien rodée que ses routines à la tour de 10 m.

Meaghan Benfeito et Roseline Filion... (Archives AP) - image 1.0

Agrandir

Meaghan Benfeito et Roseline Filion

Archives AP

Roseline Filion participera dès jeudi à la Coupe Canada, trois mois et demi après s'être fracturé la cheville droite, quelques jours avant Noël. Un de ses talons a donné contre le ciment lors d'un entraînement hors piscine aux championnats nationaux à Saskatoon.

«Ça va très bien. Pour moi, le chapitre de mon pied est clos. Je suis de retour à la normale», assure la médaillée de bronze olympique, qui est débarquée en Outaouais dimanche en vue de la compétition présentée au centre sportif.

«Je n'ai qu'à gérer l'inconfort qui est présent de temps en temps. Sinon, il n'y a rien de différent. Je ne boite pas. Je suis capable de courir.»

Confiance retrouvée

Il s'agissait de sa première blessure majeure en deux décennies de carrière en plongeon. Sur le coup, le moral a aussi été grafigné.

«Quand l'accident s'est produit, plusieurs scénarios me sont passés par la tête. Mais dès que je suis rentrée chez nous, toute ma gang m'a dressé un plan pour me remettre sur pied. Ça m'a mise en confiance.»

Filion est revenue à la compétition à la mi-février lors d'une étape de la Coupe du monde au Brésil.

Sa présence à la Coupe Canada s'avère importante. Non seulement pour les organisateurs qui désirent remplir les estrades.

Filion s'avère une plongeuse très populaire avec les Jennifer Abel, Meaghan Benfeito et Pamela Ware. Autant en raison de ses qualités athlétiques que son sourire et sa joie de vivre contagieuse.

Surtout, son sort olympique se jouera en partie à Gatineau.

Un billet et une lutte à finir 

La femme de 28 ans a déjà son billet pour Rio, mais uniquement pour l'épreuve synchronisée aux côtés de son amie Benfeito. Elle n'a pas encore assuré sa participation à une compétition individuelle.

Filion se trouve dans une lutte avec Celina Toth, de Victoria, pour savoir qui représentera le Canada à la tour de 10 m aux Jeux.

Deux étapes des Séries mondiales serviront aussi à départager les deux plongeuses.

«Ce n'est rien de nouveau pour moi. Je suis déjà passée par là il y a quatre ans... et il y a huit ans, souligne la vedette sportive québécoise. Je vais me concentrer à faire mes plongeons comme j'en suis capable. Si ça me permet d'avoir des points, c'est tant mieux.»

L'entrevue a débordé sur son avenir après les JO. Plus précisément avec une question sur la retraite.

«C'est sûr que j'ai commencé à y penser un plus sérieusement», avoue Roseline Filion. 

«J'approche de la trentaine. Des plongeuses de mon âge, il y en a un peu moins. Mais je pars déjà avec l'idée que les Jeux ne seront pas ma dernière compétition.»

Moins de plongeurs, mais une édition plus relevée

Malgré l'absence des équipes du Mexique et de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Malgré l'absence des équipes du Mexique et de la Malaisie sur les tremplins du centre sportif de gatineau, le niveau de compétition à la Coupe Canada promet d'être très relevé.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Les Mexicains ont décidé de sauter leur tour. Même chose pour l'équipe malaisienne.

Une vingtaine de plongeurs en moins participeront à la Coupe Canada qui se déroulera à Gatineau pour une quatrième année de suite. La raison? Le calendrier condensé en cette saison olympique, souligne la porte-parole de Plongeon Canada, Maëlle Dancause.

La délégation mexicaine a participé à une étape de la Coupe du monde le week-end dernier à Porto Rico. Dans une quinzaine de jours, elle sera à Windsor pour un arrêt des Séries mondiales. Puis ce sera ensuite direction Russie pour une autre compétition internationale.

«Les équipes présentes à Gatineau ont envoyé de gros noms», fait remarquer Dancause. Il y a des médaillées olympiques. Des médaillées de la Coupe du monde et des médaillées des championnats du monde.»

Plus de 80 participants provenant de 18 pays, dont la Chine, concourront à cette étape du circuit Grand Prix, qui est déménagée de Montréal à Gatineau en 2013. Le nouveau domicile de cet événement phare de Plongeon Canada est prisé par les visiteurs de l'Europe et d'Asie.

Réputation impeccable

«La Coupe Canada possède une très bonne réputation au niveau mondial, rappelle la double Olympienne Roseline Filion. Les athlètes veulent y participer. Nous avons eu du plaisir à Gatineau. Nous sommes bien accueillis et ça crie dans les estrades.»

La formule de la compétition va demeurer la même.

Ce sera place aux préliminaires jeudi et vendredi; des séances ouvertes au public. Il faudra toutefois acheter un billet afin d'assister aux finales disputées samedi et dimanche.

En attendant les premières épreuves, les plongeurs canadiens, américains et français ont déjà entamé leur préparation. Ils étaient nombreux à se pointer au bout des tremplins et des tours, lundi, à la piscine du centre sportif de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer