Blondin perd son titre aux Pays-Bas

La favorite locale, Irene Schouten, l'a doublé dans... (Associated Press)

Agrandir

La favorite locale, Irene Schouten, l'a doublé dans le dernier virage pour terminer première et remporter le championnat de la saison 2015-2016.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sa déception était palpable. Ivanie Blondin venait de perdre son titre de championne de la Coupe du monde sur longue piste.

«J'ai coursé comme une merde», a même laissé tomber la patineuse de vitesse d'Ottawa à un certain moment au Droit durant l'entrevue téléphonique. Elle a dû se contenter du deuxième rang lors de la dernière épreuve de la saison en départ groupé, dimanche, à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Sa rivale hollandaise et favorite locale, Irene Schouten, l'a doublé dans le dernier virage pour terminer première et remporter le championnat de la saison 2015-2016. Seulement 16 maigres points séparaient les deux athlètes avant cette compétition finale.

Blondin n'avait besoin que de devancer son adversaire pour mettre la main sur la couronne. Ça regardait bien. Elle était deuxième dans le sprint final de la course et Schouten troisième. Miho Takagi, du Japon, était en tête.

«J'aurais dû dépasser la Japonaise par l'intérieur au lieu d'y aller par l'extérieur. Je ne me faisais pas confiance. Irene en a profité pour passé entre nous deux...

«Je suis déçue de ma journée, mais en même temps, c'est clair que je souffre d'un épuisement complet, physiquement et mentalement. Je suis vraiment au bout.»

Déjà, la championne du monde s'était retirée de l'épreuve du 3000 m plus tôt durant le week-end. «Ça fait depuis le mois de décembre que je n'ai plus d'essence», a-t-elle imagé.

La fin de semaine précédente en Allemagne, Blondin avait été très discrète aux championnats du monde de distances individuelles. Elle n'avait pu faire qu'une 16e place au classement général.

«Déjà que je n'avais plus rien dans les jambes là-bas», a-t-elle noté.

Ça explique pourquoi Blondin a hâte de rentrer au pays dans les prochaines heures. Un mois et demi de repos l'attend.

«Je vais peut-être aller en voyage au Mexique», a-t-elle soutenu.

L'équipe canadienne reprendra l'entraînement le 2 mai à Calgary.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer