L'étau se resserre sur le Québec au Brier

«Si on peut gagner deux ou trois de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Si on peut gagner deux ou trois de nos prochains matches, on pourra dire mission accomplie.» - Jean-Michel Ménard

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux défaites contre deux des équipes les plus relevées du plateau du Brier 2016 ont fortement diminué les espoirs de l'équipe du Québec d'accéder à la ronde éliminatoire le week-end prochain à la Place TD d'Ottawa.

Mercredi après-midi, les Québécois ont goûté à la médecine de l'Alberta dans un revers de 9-4 dans un match qui n'a nécessité que huit bouts. Kevin Koe avait mené son quatuor au championnat national en 2010 et 2014. Il a remporté une médaille d'argent en 2012.

En soirée, l'ancien champion olympique Brad Gushue a eu raison du Québec avec son équipe de Terre-Neuve/Labrador. Après sa défaite serrée de 7-6 au 10e bout, le quatuor de Jean-Michel Ménard, Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard se retrouve avec un dossier de trois victoires et cinq défaites. Il n'y a que trois autres matches à son horaire d'ici la fin du tournoi à la ronde. Même avec trois victoires, il lui sera difficile d'obtenir au moins un match de bris d'égalité.

«Je ne gagerais pas le reste de mon hypothèque là-dessus, mais nous n'allons pas abandonner. Avec trois victoires, sait-on jamais ce qui pourrait se produire.»

Natif d'Amos et maintenant citoyen de Gatineau, Jean-Michel Ménard savait que la journée de mercredi allait représenter un défi pour son équipe. Il n'a pas eu tort de s'inquiéter, mais il n'y a pas que l'adversaire qui était féroce mercredi. L'humidité causée par la chaleur et la pluie à l'extérieur du vieil amphithéâtre de la Place TD a modifié les conditions de la glace.

Ménard ont ainsi raté quelques tirs de routine. «L'humidité a amené de la gelée sur la glace et les pierres courbaient plus qu'à l'habitude en plus de perdre de la vitesse. Il a fallu s'ajuster, mais c'était les mêmes conditions pour les deux équipes. Brad Gushue n'était pas certain de la stratégie à employer sur sa dernière pierre. S'il avait été en pleine confiance des conditions de la glace, il n'aurait pas hésité.»

Kevin Koe a amélioré sa fiche à six victoires et trois défaites après son duel contre le Québec. Gushue a maintenant sept victoires en huit matches.

De son côté, Jean-Michel Ménard s'est fait réaliste après sa deuxième défaite de la journée. «On ne se cachera pas qu'on n'était pas parmi les équipes favorites avant le début du tournoi. On était classé neuvième. Si on peut gagner deux ou trois de nos prochains matches, on pourra dire mission accomplie. J'ai déjà battu Brad Gushue à quelques reprises en carrière, mais son équipe est une des meilleures au monde. On lui a tenu tête.»

Jeudi, le Québec (3-5) se mesurera au Nouveau-Brunswick (3-5) en après-midi et au Manitoba (6-2) en soirée.

Consultez les résultats du jour

Consultez le classement des équipes

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer