Super mardi pour Ménard au Brier

L'équipe du Gatinois Jean-Michel Ménard a connu une... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

L'équipe du Gatinois Jean-Michel Ménard a connu une bonne journée au Brier, mardi.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean-Michel Ménard n'a jamais eu le temps d'être nostalgique, mardi soir, à la Place TD.

Le quatuor du skip d'Aylmer affrontait l'Ontario de Glenn Howard. Une reprise de la finale du Brier de 2006 remportée par le Québec.

Le résultat a été le même, dix ans plus tard.

Ménard a marqué trois points au deuxième bout pour gagner 9-5 devant 3723 amateurs. «Je n'ai jamais pensé aux bons souvenirs du passé. Je devais négocier avec le présent, a-t-il souligné.

«J'avais besoin de le battre.»

Pourquoi? Parce que ses coéquipiers et lui ont entamé la journée avec une fiche de 1-3, se trouvant non loin de la cave du classement.

Leur équipe a réussi à combler le retard le matin avec un gain spectaculaire de 6-5 contre la Colombie-Britannique. Tout ça grâce à un coup magistral de Ménard qui a dégagé trois pierres adverses de la maison. Une séquence qui a été présentée à plusieurs reprises durant la journée au réseau TSN.

«Ce fut deux grosses victoires», a avoué Jean-Michel Ménard, lui qui se retrouve maintenant au milieu du peloton avec trois gains et trois revers après six matches.

«Nous étions énormément sur la corde raide avant de commencer la journée... Nous sommes loin d'être sortis du bois, mais la corde est un peu plus loin de nous maintenant!»

Grand amateur de lutte, Ménard a comparé l'édition actuelle du Brier à une «Bataille royale». «Tu n'as aucun temps de repos. Tout le monde peut battre tout le monde», a-t-il dit, donnant l'exemple du Nouveau-Brunswick.

L'équipe des Maritimes a surpris la Saskatchewan mardi soir. Plus tôt dans la journée, l'Ontario a été déculotté par les Territoires du Nord-Ouest, qui n'avait pas encore gagné dans le tournoi. La veille, c'est l'Île-du-Prince-Édouard qui s'était tapé une puissance.

Afin d'accéder au minimum à un bris d'égalité, le Québec devra gagner trois de ses cinq dernières parties. Il en aura plein les bras mercredi avec des affrontements contre Kevin Koe (Alberta), double champion du Brier, de même que Brad Gushue (Terre-Neuve), qui montre un dossier de 5-1.

Le Nord de l'Ontario mené par Brad Jacobs, champion olympique de 2014 à Sotchi, trône au sommet après quatre jours. Il est invaincu en six parties.

Consultez les résultats du jour

Consultez le classement des équipes

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer