Vieux, mais encore dominant au Brier

À 53 ans, il est le joueur le... (La Presse Canadienne)

Agrandir

À 53 ans, il est le joueur le plus âgé et le plus titré au Brier.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce fut la septième question posée dans une mêlée de presse tenue dans un couloir de la Place TD. Elle concernait l'âge du skip de l'Ontario.

Glenn Howard n'a pu s'empêcher d'envoyer une boutade. «Je suis surpris que ça vous ait pris autant de temps avant d'aborder le sujet», a-t-il lancé au journaliste du Droit.

À 53 ans, ce gérant d'une succursale du «Beer Store» à Penetanguishine s'avère le joueur le plus âgé au Brier, qui se déroule depuis samedi à Ottawa. Il est aussi le joueur le plus titré.

Quadruple champion du monde, Howard participe aux championnats canadiens de curling masculin pour une 16e fois en carrière. Un événement qu'il a gagné à quatre reprises, dont en 1993... à Ottawa.

Il était alors troisième au sein d'un quatuor mené par son frère Russ, qui est analyste pour le réseau TSN au Brier.

«Je n'ai pas l'impression que ça fait déjà 23 ans. Dès que j'ai remis les pieds dans cet aréna, je me sentais chez moi. J'ai reconnu tous les racoins de la place. J'ai de bons souvenirs de notre victoire. En espérant que le scénario se répétera cette année.»

Howard n'a pas gagné cette saison sur le circuit du World Curling Tour, prenant part à deux finales. Mais il affirme être dans la meilleure forme de sa carrière.

«Je prends soin de mon corps. Surtout, j'aime encore jouer au curling. C'est la clé.»

Ajoutez à cela qu'il évolue en compagnie de son fils Scott, âgé de 25 ans. Une première aventure pour le jeune Howard au Brier.

«C'est spécial de participer au tournoi avec lui, a dit Glenn Howard. Il est aussi motivé que moi de connaître une bonne semaine. Je vois ça comme une autre belle expérience père-fils.»

Sur la glace, fiston ne taquine pas le paternel.

«Durant les parties, il est Scott Howard, le joueur qui lance les pierres de premier au sein du quatuor de l'Ontario. Il s'avère sérieux. Et je peux avouer qu'il est un bon petit joueur de curling!»

La formation de la province hôtesse du Brier montre une fiche de 2-1 après trois matches en deux jours. Elle a défait l'Alberta et Terre-Neuve. 

Et pour les curieux, Glenn Howard n'est pas le plus vieux participant dans l'histoire de ces championnats. Une distinction qui revient à Harold St-Clair, qui a été capitaine de la Nouvelle-Écosse en 1929 à l'âge de... 71 ans.

Ménard a eu chaud

Le quatuor du skip gatinois a soutiré une... (Martin Roy, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le quatuor du skip gatinois a soutiré une victoire de 4-2 contre l'Île-du-Prince-Edouard. 

Martin Roy, LeDroit

Le favori local a évité le pire scénario au Brier.

Le quatuor du skip gatinois Jean-Michel Ménard était menacé de subir une troisième défaite en autant de matches pour entamer ce tournoi. Puis d'un seul coup, il a marqué trois points au neuvième bout, dimanche soir, pour soutirer une victoire de 4-2 contre le jeune Adam Casey, âgé de 26 ans, de l'Île-du-Prince-Édouard.

Ménard avait été vaincu en matinée par le champion olympique Brad Jacobs, du Nord de l'Ontario. La veille, il s'était incliné contre les champions en titre du Brier menés par Pat Simmons, d'Équipe Canada.

«Nous avons maintenant un peu moins de pression sur les épaules. Nous pouvons maintenant avancer dans le tournoi. Si nous pouvons aligner quelques victoires, on ne sait jamais ce qui peut arriver», a dit le joueur québécois, visiblement soulagé.

Casey lui a causé beaucoup de maux de tête dans ce duel défensif. Aucune équipe n'a marqué lors des quatre premiers bouts.

Ce qui a poussé des amateurs à scander «défense». Des cris qui ont bien faire rire Ménard, qui a réussi le plus beau coup de la soirée avec une triple sortie au troisième bout pour blanchir l'adversaire.

Le capitaine de l'Outaouais a levé sa brosse vers le plafond en guise de célébration

Ménard et ses coéquipiers Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard n'auront qu'un match à leur horaire de lundi. Ils croiseront le fer avec Steve Laycock, de la Saskatchewan, qui montre aussi une fiche de 1-2.

Consultez les résultats du jour: http://www.curling.ca/scoreboard/#!/competitions/1972

Consultez le classement des équipes: http://www.curling.ca/scoreboard/#!/competitions/1972/reports/team_standings

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer