Un Russe éclipse Harvey

  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 1 / 16
  • Chez les femmes, la gagnante Caspersen Falla Maiken, suivie de Stina Nilsson et Jessica Diggins (numéro 2). (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Chez les femmes, la gagnante Caspersen Falla Maiken, suivie de Stina Nilsson et Jessica Diggins (numéro 2).

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 2 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 3 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 4 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 5 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 6 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 7 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 8 / 16
  • Ches les hommes, le gagnant Sergey Ustiugov (numéro 3) et le fondeur Simon Hamilton (numéro 2) qui a terminé troisième. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Ches les hommes, le gagnant Sergey Ustiugov (numéro 3) et le fondeur Simon Hamilton (numéro 2) qui a terminé troisième.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 9 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 10 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 11 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 12 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 13 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 14 / 16
  • La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La première étape du Ski Tour Canada a eu lieu mardi au parc Jacques-Cartier.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 15 / 16
  • Jessica Higgins a terminé troisième chez les femmes (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Jessica Higgins a terminé troisième chez les femmes

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 16 / 16

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les yeux étaient rivés sur le favori canadien, Alex Harvey. Mais c'est une championne olympique et une étoile russe qui ont volé la vedette lors de la première Coupe du monde de ski de fond à se dérouler en sol gatinois.

Maiken Caspersen Falla et Sergey Ustiugov ont remporté l'épreuve des sprints libres du Ski Tour Canada, mardi après-midi, au parc Jacques-Cartier. La Norvégienne a notamment signé sa huitième victoire de la saison sur le circuit de la CDM. Visiblement, elle n'a rien perdu de sa forme de 2014 qui lui avait valu l'or aux Jeux à Sotchi, en Russie.

«J'ai été impressionnée par le parcours. Ce fut une nouvelle expérience de skier au Canada... une belle expérience», a dit Falla, qui a parcouru le 1,7 km en trois minutes et 34 secondes en finale. Elle a devancé la Suédoise Stina Nilsson et l'Américaine Jessica Diggins.

«Je savais que ce serait important de tout donner avant la dernière montée. Quand j'ai réussi à prendra la tête avant le dernier virage, j'étais confiante. Je connais du succès cette saison en sprint.»

Meilleur chez les hommes

Quant à Ustiugov, il a été le meilleur chez les hommes. Ce qui rend son exploit encore plus remarquable? Il a failli être éliminé en demi-finale après avoir brisé un de ses bâtons tôt dans la course. Un des préposés de l'équipe russe est venu à son secours, lui refilant une nouvelle pôle.

«Je suis habitué à ça. Ce n'est pas la première fois que cette situation se produisait cette saison. J'avais aussi cassé un bâton au Tour de ski en Europe», a soutenu au Droit le skieur russe, qui remportait une deuxième épreuve de suite de la CDM. Il avait franchi le fil d'arrivée en premier lors du 15 km de style libre, il y a deux semaines, à Falun, en Suède.

À Gatineau, Ustiugov a devancé de huit centièmes de secondes le Français Richard Jouve, L'Américain Simeon Hamilton a complété un podium marqué par l'absence des Norvégiens qui ont terminé quatrième, cinquième et sixième.

Quant à Harvey, son parcours a pris fin en demi-finale. Le skieur québécois n'était pas déçu de sa 11e position. Au contraire.

«C'est mission accomplie. Mon but était de faire une demi-finale, d'aller chercher des secondes de bonification, a-t-il dit. Ce fut un de mes meilleurs résultats cette saison en sprints.»

Harvey était dans le coup pour obtenir une place en finale. Mais il a chuté dans le dernier droit du tracé.

«J'étais bien positionné pour le dernier sprint. Mais j'ai glissé dans le dernier virage. J'ai mis ma main au sol et j'ai perdu toute ma vitesse. Ça fait partie de la game

Plusieurs femmes ont connu un sort similaire, a-t-il rappelé du même souffle.

«C'est ça le sprint, a affirmé Alex Harvey. C'est à toi d'être en meilleure position que ça. Mais dans l'ensemble, je suis vraiment content. Je me sentais de mieux en mieux au fil de la journée. C'est de bon augure pour le rester du tour.»

Harvey, Ustiugov et leurs adversaires norvégiens ont mis le cap directement vers Montréal après les finales. La métropole québécoise accueillera mercredi la deuxième étape du Ski Tour Canada, un départ de masse de 20 km de style classique.

Une course qui possédait une saveur locale

Il fait partie du club Skinouk de Gatineau. Mais Mark Rajack a défendu les couleurs de son pays natal de Trinité-et-Tobago au Ski Tour Canada.

Le skieur âgé de 34 ans a la distinction d'être celui ayant terminé dernier. Son nom se retrouve au 86e et dernier rang. Il a complété les qualifications des sprints avec un retard d'une minute et 16,76 secondes sur la légende norvégienne Petter Northug, qui était alors premier.

«Nous avons participé à la même compétition, mais nos buts étaient différents. Lui, il (Northug) était ici pour gagner. Il pratique ce sport depuis son enfance, a soutenu Rajack au Droit.

«Moi, ça ne fait que trois ans que je skie. J'essaie d'être un bon ambassadeur pour le sport tout en représentant un pays qui n'est pas associé à de la neige. J'essaie de faire ça sans me moquer de l'intégrité du sport.»

Né dans les Caraïbes, Rajack a mis les pieds au Canada à l'âge de sept ans. Il habite dans l'ouest d'Ottawa.

«Il y a cinq ans, je détestais l'hiver! J'ai commencé à pratiquer ce sport par accident. Je travaillais dans une boutique de vélos et l'hiver, on vendait des skis. J'ai décidé de suivre des leçons (...) Tous les deux mois, j'effectue beaucoup de progrès.»

Puis l'idée d'essayer de représenter son pays aux Jeux olympiques en 2018 a commencé à germer. Il accumule des points ici et là. L'an dernier, il a participé aux championnats du monde en Suède, prenant le 121e rang aux sprints.

Et mardi, il s'agissait de sa première Coupe du monde. «Je n'avais toutefois pas les points nécessaires pour me qualifier en vue de cet événement. Mais la Fédération internationale de ski et les organisateurs locaux ont accepté de m'offrir un départ», a raconté Rajack, visiblement touché par le geste.

Il n'était pas le seul membre de Skinouk en piste. Simon Lapointe a terminé 71e chez les hommes tandis que Sophie Carrier-Laforte a pris le 64e rang chez les femmes.

Patrick et Katherine Stewart-Jones, qui représentent le club Nakkertok, ont obtenu respectivement des 84e et 68e positions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer