Une journée spéciale attend les skieurs locaux

Ça va crier son nom le long de la piste. Patrick Stewart-Jones le sait très... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça va crier son nom le long de la piste. Patrick Stewart-Jones le sait très bien. Il s'avère l'un des quatre skieurs de fond locaux qui participeront mardi à la première épreuve de la Coupe du monde en sol gatinois.

«C'est fou. J'allais à l'école secondaire à moins d'un kilomètre du site de compétition», a raconté le fondeur de Chelsea, qui a obtenu son diplôme à la polyvalente de l'Île.

Stewart-Jones, qui est âgé de 24 ans, fait partie de la délégation canadienne aux côtés notamment de sa soeur Katherine et deux membres du club Skinouk, Simon Lapointe et Sophie Carrier-Laforte. 

Il a pris part à l'entraînement officiel au parc Jacques-Cartier, mardi matin, avant de participer à une conférence de presse organisée par le Ski Tour Canada et la Fédération internationale de ski (FIS).

«Je reconnais tous les bénévoles et préposés le long du parcours. Je sais à quel point ils ont mis beaucoup d'efforts afin d'attirer cette course ici, a dit le produit du club Nakkertok.

«J'ai toujours su que nous avions quelque chose de spécial ici avec de belles pistes à 10 minutes de deux villes et d'une population de plus d'un million de personnes. Mais jamais je n'aurais cru qu'il y aurait un jour une épreuve de la Coupe du monde à Gatineau.»

Stewart-Jones en sera à son septième départ sur le circuit de la Coupe du monde. Il était de l'aventure de Rybinsk, en Russie, en janvier 2015.

Quant à Carrier-Laforte, ce sera son baptême en CDM. Elle n'a pas eu le temps de laisser la nervosité la gruger.

La skieuse d'Aylmer revient des championnats du monde des moins de 23 ans en Roumanie, qui a pris fin jeudi dernier. 

«Cette saison, c'est un peu une montagne russe d'émotions. C'est une année rempli. C'est le fun. Ce n'est pas plate comme vie», a-t-elle avoué.

Ce fut surtout un hiver d'apprentissage à la dure.

«J'ai reçu une claque aux championnats du monde. C'est un autre niveau. Et je ne suis pas rendue encore là... Quand tu te fais dépasser par un groupe, ça donne un bon coup.»

Son meilleur résultat aura été une 40e position aux sprints de style libre.

«Quand j'ai fini mes courses là-bas, je me disais que je n'étais peut-être pas prête pour le Ski Tour Canada, a soutenu l'athlète âgé de 20 ans. Mais en même temps, l'équipe canadienne a décidé de remplir toutes les places pour donner de l'expérience à des skieurs. Ce sera mon but... d'apprendre. Je vais me pousser à fond. Et on ne sait jamais. Si je connais une bonne journée, je pourrais avoir un bon résultat.»

Finir avec un grand coup

Alex Harvey et ses coéquipiers attendent ce moment depuis trois ans. Depuis que les premières discussions ont eu lieu afin de présenter un tour de ski en sol canadien.

«Ça fait longtemps. Nous sommes excités de montrer notre sport au public canadien, de prouver qu'il est possible de tenir des courses en milieu urbain à Gatineau, Québec et Montréal et en milieu nordique à Canmore», a soutenu le multiple médaillé québécois du circuit de la CDM, lundi, à la veille du début du Ski Tour Canada.

Harvey a raconté la presse pendant une quinzaine de minutes. Il a été question d'un peu de tout. De la neige qui est abondante en Outaouais. «Nous n'avons pas eu ça en Europe», a dit la vedette de l'équipe canadienne.

Ses attentes ont aussi été abordées à nouveau. «Nous voulons bien finir la saison... Je veux finir avec un grand coup», a-t-il précisé.

Et l'appui de la foule s'est retrouvé dans les discussions. «Quand ça fait mal, ça te permet toujours de pousser plus loin. C'est le fun quand il y a de l'ambiance... du bruit. C'est comme un party pour tout le monde. C'est un petit avantage pour l'équipe canadienne quand il y a des gens qui t'encouragent en t'appelant par ton prénom.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer