Un enfant de la Loppet gagne

Le Torontois de 21 ans, Scott Hill, a... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le Torontois de 21 ans, Scott Hill, a remporté l'épreuve reine de la Gatineau Loppet.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cloche à vache dans une main et appareil photo dans l'autre main, Rayma Hill attendait son fils Scott au fil d'arrivée.

Le jeune homme de 21 ans venait de gagner l'épreuve reine de la Gatineau Loppet, samedi matin, dans le parc de la Gatineau. Il a mis deux heures, 27 minutes et 33,9 secondes pour compléter le parcours de 51 km de style classique reliant Wakefield à Hull, devançant d'une trentaine de secondes Julien Locke, de Nelson, et Ian Murray, de Canmore.

«C'est un événement que je connais bien. J'ai déjà skié souvent ici quand j'étais enfant», a raconté Hill, originaire de Toronto.

Sa grand-maman Eleanor et son grand-papa Irwin Hayes habitent à Shawville, dans le Pontiac. Leur petit-fils a participé à toutes les courses au menu de la Loppet au fil des ans, dont la «mini» aux côtés de l'ancienne médaillée olympique, Beckie Scott.

Une de ses premières médailles a été gagnée au rendez-vous gatinois. Plus précisément du bronze au 5 km.

«Je l'ai encore quelque part chez nous. Je devais avoir six ou sept ans à l'époque.»

Aujourd'hui, Hill fait partie de l'élite au pays. Il s'entraîne au centre national à Thunder Bay. Et il revient tout juste de la Roumanie où il a défendu les couleurs du Canada aux championnats du monde des moins de 23 ans.

Sa dernière course en Europe était... jeudi.

«Je suis arrivé en ville vendredi soir. Je planifiais participer au Ski Tour Canada, mais je n'ai pas été sélectionné. Puisque j'étais déjà ici, je me suis dit pourquoi ne pas participer à la Loppet.»

Mais Scott Hill ignorait si le réservoir d'énergie était assez plein pour gagner l'épreuve de 51 km disputée à travers quelques rafales.

«Même si ça ne paraissait pas en piste, j'étais fatigué», a-t-il dit

Ce dernier croyait être dans le pétrin avec une quinzaine de kilomètres à parcourir. «J'ai commencé à être victime de crampes dans les bras», a-t-il noté.

L'Américaine Brandy Stewart a gagné l'épreuve féminine, devançant la favorite locale Megan McTavish, de Chelsea, par 14 secondes. Sheila Kealey, d'Ottawa, a pris le quatrième rang.

Kieran Jones, du club Nakkertok, a remporté le 27 km classique chez les hommes. Isabella Howden, de Barrie, en a fait de même chez les femmes.

Les courses de style libre seront présentées dimanche à la 38e édition de la Gatineau Loppet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer