Grenier championne du monde junior

Valérie Grenier est devenue la première Canadienne à... (Courtoisie, Canada Alpin)

Agrandir

Valérie Grenier est devenue la première Canadienne à remporter un titre mondial junior.

Courtoisie, Canada Alpin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Valérie Grenier n'a jamais levé les bras à son arrivée au bas de la piste. Ni même sauté de joie. La skieuse alpine de St-Isidore ignorait l'exploit qu'elle venait de réussir.

L'athlète franco-ontarienne a signé le temps le plus rapide en descente aux championnats du monde juniors, samedi matin, sur les pistes olympiques de Sotchi, en Russie. Un chrono qui allait résister à l'assaut de la trentaine d'autres espoirs qui allaient attaquer le tracé après elle.

Résultat, Grenier est devenue la première Canadienne à remporter un titre mondial junior.

«Quand je suis arrivée au bas de la piste, je cherchais le tableau indicateur, mais il avait été déplacé par rapport à la veille. C'est pourquoi quand tu vois la vidéo de ma course, je n'ai aucune idée de ce qui vient de se passer», a raconté la nouvelle championne âgée de 19 ans.

Ce sont des adversaires assises dans le cercle réservé aux meneuses qui lui ont annoncé la bonne nouvelle. Qu'elle était maintenant en tête.

«Quand j'ai vu les filles m'applaudir, je me suis dit que ça devait être bon signe, a lancé Grenier en riant.

«C'est incroyable de savoir que je suis la meilleure au monde, a-t-elle ajouté.

La course était terminée déjà depuis quelques heures lorsque LeDroit l'a jointe sur le portable de son entraîneur dans le pays de Vladimir Poutine. La remise des prix avait été effectuée.

Valérie Grenier se trouvait dans une gondole la ramenant dans le village. «Le souper nous attend», a-t-elle précisé.

Un truc devient très clair en lui jasant. L'espoir de l'Est ontarien s'est pointé affamé à ces championnats. Très affamé.

Grenier avait terminé cinquième l'an dernier en descente à ces mêmes Mondiaux juniors qui étaient disputés à Hafjell, en Norvège. Elle avait obtenu le bronze en slalom géant.

Cette dernière, qui représente le club Mont-Tremblant, compte 12 départs sur le circuit de la Coupe du monde.

Canada Alpin s'attendait à la voir dominer sur les pistes olympiques de Sotchi. Grenier leur a donné raison vendredi en état la plus rapide à l'entraînement de la descente.

Elle souhaitait gagner, mais demeurait réaliste.

«La descente, ce n'est pas ma spécialité. J'excelle surtout en super-G puis en slalom géant», a avoué la jeune femme.

Cette dernière aura réussi à devancer de sept centièmes de seconde Beatrice Scalvedi, de la Suisse. Nicol Delago, de l'Italie, a complété le podium.

La bonne nouvelle pour Grenier qui a enfilé sa première paire de skis à l'âge d'un an et demi?

Si tout va bien, elle pourrait gagner l'or une fois de plus. Le super-G est prévu lundi.

«J'aimerais bien une autre victoire. Je me sens encore plus confiante. Je serai quand même contente si je termine sur le podium», a dit Valérie Grenier, qui a terminé 13e et 16e dans cette épreuve lors des étapes de la Coupe du monde de Saint-Moritz et Lake Louise dans les 13 derniers mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer