De bonnes batailles en vue au Futures de Gatineau

Zachary Poulet-Laplante fait partie des espoirs locaux qui... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Zachary Poulet-Laplante fait partie des espoirs locaux qui tenteront leur chance à La Sporthèque, dans le cadre du tournoi Futures de Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des visages familiers et une brochette d'espoirs frapperont des balles lors de la neuvième édition du tournoi Futures de Gatineau.

Le Belge Germain Gigounon, un habitué de l'événement, devrait être le favori en raison de son classement de l'ATP World Tour. Il occupe en ce moment le 266e rang.

Il fait partie de la liste des noms dévoilés jeudi par les organisateurs de ce tournoi sanctionné par la Fédération internationale de tennis (ITF) qui aura lieu du 27 février au 6 mars à La Sporthèque. La bourse totale atteint maintenant 25 000$, 10 000$ de plus que les années précédentes.

Le champion de l'édition 2014, le Britannique Daniel Smethurst, a confirmé son retour à Gatineau. L'Américain Stefan Kozlov, qui vient de fêter ses 18 ans, débarquera aussi en Outaouais. Il a déjà été deuxième au monde chez les juniors.

«C'est un jeune joueur qui était considéré le prochain Pete Sampras et Andre Agassi aux États-Unis, a souligné le directeur de tournois chez Tennis Canada, Richard Quirion. Il a fait plusieurs finales sur le circuit du Grand Chelem junior. Il compte déjà deux titres chez les pros.»

Le gaucher britannique Liam Broady fera aussi partie des favoris. À l'image de Kozlov, il s'est retrouvé au deuxième rang mondial dans les rangs juniors. Maintenant âgé de 22 ans, il a remporté jusqu'ici sept tournois ITF.

Le contingent canadien sera mené par le vétéran Philip Bester, 277e raquette mondiale.

Il s'était incliné en finale l'an dernier à Gatineau.

Deux membres de la relève canadienne, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, ont reçu un laissez-passer pour le tableau principal.

Âgés respectivement de 15 et 16 ans, ils ont remporté l'épreuve du double masculin des Internationaux juniors des États-Unis en 2015.

Aliassime arrive au 11e rang mondial chez les juniors.

«Le tennis masculin se porte bien au Canada alors que plusieurs athlètes prometteurs font présentement leur marque sur le circuit junior de l'ITF. Les amateurs de la région auront la chance de voir à l'oeuvre plusieurs de ces étoiles montantes au Futures de Gatineau, un peu comme ils l'ont déjà fait avec Milos Raonic et Vasek Pospisil», a souligné Quirion.

Le Futures de Gatineau présenté par Groupe Turpin, Financière Banque Nationale s'avère le premier tournoi professionnel de l'année en sol canadien. Huit joueurs issus des qualifications tenues lors des trois premiers jours accéderont au tableau principal.

Saveur locale

Parmi les joueurs qui tenteront leur chance, on retrouvera quatre produits locaux, Zachary Poulet-Laplante, Sébastien Collard, Nicaise Muamba et Malik Bhatnagar.

Quoi d'autre?

Des gradins seront accessibles dès le lundi afin de suivre les activités du tableau principal. Plus de 125 bénévoles ont été recrutés en vue de l'édition 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer