Jeux du Canada 2021: Ottawa ne sera pas seule dans la course

C'est la ville de Sherbrooke qui avait accueilli... (André Pichette, Archives La Presse)

Agrandir

C'est la ville de Sherbrooke qui avait accueilli la dernière édition des Jeux du Canada, il y a trois ans.

André Pichette, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa devra se retrousser les manches si elle veut présenter les Jeux du Canada à l'été 2021. Au moins deux autres candidatures rivales pourraient être déposées sous peu.

Les villes de Niagara Falls, St-Catharines et Welland comptent unir leurs forces et se lancer dans la course. Cambridge, Kitchener, Waterloo et Guelph songent à les imiter et présenter une candidature conjointe.

«Nous espérons avoir quatre ou cinq candidatures», a soutenu mardi la directrice générale du Conseil des Jeux du Canada, Sue Hylland. Elle a rappelé que 25 communautés avaient participé à une session d'information en décembre.

Ce nombre est passé à 17 la semaine dernière lors du lancement du processus de mise en candidature à Toronto.

La Ville d'Ottawa n'a pas perdu de temps, confirmant le lendemain qu'elle se lançait dans la course via le bureau du conseiller et commissaire aux sports, Jody Mitic.

L'événement, qui se déroule chaque quatre ans, se déroule sur une période de 17 jours. Plus de 4600 athlètes et entraîneurs participent à l'une des 16 disciplines sportives au menu.

Winnipeg accueillera la finale 2017 du 28 juillet au 13 août.

Il y a trois ans, Sherbrooke avait été hôte de la compétition multisports qui a mis au monde plusieurs futurs olympiens et autres vedettes. Tiens, le sprinter Andre De Grasse, médaillé de bronze aux récents championnats du monde d'athlétisme à Pékin, avait remporté l'or au 100 m en 2013 aux Jeux du Canada.

La facture s'avère toutefois élevée afin d'accueillir ce rendez-vous. Le budget d'opération est estimé entre 28 et 30 millions $. C'est sans compter les dépenses reliées à la mise à niveau de plateaux sportifs ou à la construction de nouvelles infrastructures.

L'Île-du-Prince-Édouard, qui a présenté les Jeux en 2009, avait quand même trouvé le moyen de dégager un surplus de 3,3 millions $.

Avec Gatineau?

Ottawa avait tenté d'obtenir l'édition 2001, perdant au fil d'arrivée face à la Ville de London. Gatineau avait déjà étudié la possibilité de se lancer dans la course pour les Jeux de 2013.

Rien n'empêcherait les deux municipalités voisines de se partager l'organisation d'une finale, a-t-on appris.

Mme Hylland a rappelé qu'il y a des précédents. «En 2009, il n'y avait pas de plateau pour accueillir les épreuves de plongeon à l'Île-du-Prince-Édouard. Les compétitions s'étaient alors déroulées à Halifax», a-t-elle rappelé.

La Ville d'Ottawa demeure muette en ce moment au sujet de son plan de match. Où se tiendraient les cérémonies d'ouverture? À la Place TD? Quels plateaux de compétitions auraient besoin d'être retapés?

Ce qu'on sait, le processus de sélection du Conseil des Jeux du Canada va durer 14 mois. Les communautés ont jusqu'au 20 mai pour confirmer leur intention de déposer une candidature. La date limite pour remettre leur dossier d'évaluation technique a été fixée au 30 juin.

Les groupes retenus après cette étape seront invités à soumettre un cahier de mise en candidature complet avant le 31 janvier 2017. Des visites seront ensuite effectuées dans les diverses villes toujours en lice.

Le choix du milieu hôte devrait être annoncé à la fin de l'hiver prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer