Un Brier qui pourrait passer à l'histoire

Le skip du Québec, Jean-Michel Ménard, originaire d'Aylmer,... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le skip du Québec, Jean-Michel Ménard, originaire d'Aylmer, a remporté le Brier il y a 10 ans.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa accueillera ce qui s'annonce comme la plus relevée de toutes les éditions du Brier.

«Bonne chance à tout le monde d'essayer de prédire qui sortira gagnant», a avoué lundi le directeur des communications de Curling Canada, Al Cameron. Il venait de jeter un coup d'oeil rapide au peloton des équipes qualifiées en vue du championnat national prévu du 5 au 13 mars à l'aréna de la Place TD.

Le tableau est complet depuis dimanche. Depuis que quatre régions ont désigné leur quatuor en vue du Brier.

Kevin Koe (Alberta), Mike McEwen (Manitoba), Brad Jacobs (Nord de l'Ontario) et Jim Cotter (Colombie-Britannique) se sont ajoutés notamment aux Jean-Michel Ménard (Québec), Glenn Howard (Ontario), Brad Gushue (Terre-Neuve) et Steve Laycock (Saskatchewan) qui s'étaient qualifiés dans les semaines précédentes. Gushue a gagné le titre olympique en 2006. Howard détient quatre couronnes mondiales. Quant à Ménard, le skip d'Aylmer a gagné le Brier, il y a 10 ans.

Pat Simmons, qui défend les couleurs d'Équipe Canada, a gagné l'événement lors des deux dernières années. Ajoutez à cela le champion olympique de Sotchi, Brad Jacobs.

McEwen et ses coéquipiers s'avèrent les meilleurs boursiers du World Curling Tour depuis trois ans. Quant à Koe, il occupe le deuxième rang du classement canadien des quatuors.

«C'est difficile de trouver une autre édition plus relevée, a reconnu Cameron. Souvent, les gens mentionnent le Brier de 1989. Tu avais six champions du monde en lice. Mais après ces six quatuors, ça piquait vers le bas.»

Ce n'est pas le cas avec ce peloton-ci.

«Tu as huit ou neuf équipes qui pourraient gagner en temps normal le Brier. Il y aura des bonnes parties chaque jour du tournoi», a souligné Cameron.

Ottawa va vibrer au rythme du curling non seulement dans un mois, mais également en 2017. La capitale accueillera l'an prochain les sélections olympiques canadiennes, autant chez les hommes que les femmes, en vue des Jeux à Pyeongchang.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer