Les Griffons zieutent un autre titre au basket

Si la tendance se maintient, une autre bannière de champions provinciaux... (Courtoisie, Cégep de l'Outaouais)

Agrandir

Courtoisie, Cégep de l'Outaouais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si la tendance se maintient, une autre bannière de champions provinciaux pourrait être accrochée dans le gymnase du pavillon Gabrielle-Roy.

L'équipe de basket-ball masculin du Cégep de l'Outaouais domine depuis le début de la saison en deuxième division de la Ligue de basket-ball collégial du Québec. Sa fiche après neuf parties a de quoi faire trembler ses adversaires.

Les Griffons ont gagné huit fois, n'accordant en moyenne que 60 points par match. Ils ont remporté leur dernière joute par plus de 30 points, il y a une dizaine de jours, contre Édouard-Montpetit.

«De toutes les équipes au sein desquelles j'ai eu la chance de jouer, c'est celle qui possède le plus grand potentiel», a soutenu sa vedette offensive, Grégoire Trahan, qui a brillé dans le programme AAA de Nicolas-Gatineau avant de faire le saut collégial.

L'athlète de 19 ans, qui fait 6' 2" et 180 livres, dispute sa troisième et dernière saison chez les Griffons. Il occupe le deuxième rang des meilleurs pointeurs de la ligue avec une moyenne de 20,9 points par sortie.

L'an dernier, ses coéquipiers et lui avaient conservé un dossier de 16-0 durant le calendrier régulier avant de se faire surprendre en quart de finale aux championnats provinciaux.

Pas question de tomber dans le même piège cette fois-ci.

Joueurs et entraîneurs ont eu une discussion avant le début de la nouvelle saison, l'automne dernier. La barre a été fixée très haute.

Les Griffons veulent imiter l'édition 2011-2012, qui avait raflé les grands honneurs.

«C'est clair dans nos têtes. Nous voulons gagner, a dit Trahan. Oui, ça ajoute peut-être de la pression, mais c'est le fun en même temps.»

L'équipe s'avère une copie conforme de son entraîneur-chef Osvaldo Jeanty. L'ancien joueur étoile des Ravens de Carleton, qui possède cinq bagues de champion universitaire canadien, a pris la barre des Griffons en avril 2014.

«Il amène une mentalité gagnante. C'est une personne très intense qui nous force à travailler fort chaque jour. Il veut gagner. Et les tous les gars aiment ça, a fait remarquer Grégoire Trahan.

«En plus, il voit des choses durant le match que nous ne voyons pas. Ça nous aide beaucoup.»

Les Griffons disputeront leur prochain match vendredi à Montréal contre le collège Dawson, qui n'a perdu que deux fois en 10 matches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer