Les championnats canadiens de patinage artistique à Ottawa en 2017

L'une des membres de l'équipe nationale de Patinage...

Agrandir

L'une des membres de l'équipe nationale de Patinage Canada, Alaine Chartrand.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa accueillera pour la 15fois de son histoire les championnats canadiens de patinage artistique.

Patinage Canada a annoncé lundi matin que la prochaine édition de son prestigieux rendez-vous se déroulera du 16 au 22 janvier 2017 à l'aréna de la Place TD. Il s'agira du premier de plusieurs événements sportifs de l'année de célébration du 150anniversaire du Canada dans la capitale nationale, a souligné le maire d'Ottawa, Jim Watson, durant un point de presse.

La ville recevra notamment au fil des mois suivants en 2017 les essais olympiques de curling, les championnats nationaux de cyclisme sur route, les championnats canadiens d'athlétisme, un tournoi de la LPGA et le Red Bull Crashed Ice. Canoë Kayak Canada tiendra aussi ses championnats en eaux vives à la station de pompage des plaines LeBreton.

«J'ai l'impression que la ministre des Sports, Carla Qualtrough, va passer beaucoup de temps chez vous l'an prochain», a lancé à la blague Jim Watson en se tournant vers la principale intéressée, assise à sa gauche.

Sans surprise

Que les championnats canadiens de patinage artistique reviennent dans la région ne s'avère pas une surprise. La rumeur circulait depuis une semaine.

«Le patinage artistique se trouve dans l'ADN d'Ottawa», a rappelé le chef de la direction générale de Patinage Canada, Dan Thompson.

Car en plus d'avoir accueilli ces championnats si souvent, Ottawa a été le site des championnats du monde en 1978 et 1984 de même que quatre étapes du circuit Grand Prix.

Environ 250 athlètes des rangs senior, junior et novice batailleront pour les titres nationaux en simple, en couple et en danse l'an prochain. «Ces championnats marqueront le début du compte à rebours vers les Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud», a rappelé Thompson.

La dernière fois que les meilleurs patineurs du pays ont convergé vers Ottawa, c'était en 2014. Les épreuves avaient été tenues au centre Canadian Tire puisque le parc Lansdowne, où se trouve l'aréna de la Place TD, était alors un chantier de construction.

«Nous avions été bien accueillis et nous avions adoré notre expérience, a dit le grand patron de Patinage Canada au sujet du domicile des Sénateurs.

«Mais l'aréna était beaucoup trop grand pour nous. Ici, c'est un environnement plus intime pour nous. Un environnement que nous connaissons bien. Plusieurs de nos championnats se sont déroulés ici. Puis la capacité d'accueil de 6000 à 8000 spectateurs est faite sur mesure pour notre compétition.»

Bonnes foules?

L'édition 2016 a été présentée à Halifax. Elle n'a attiré en moyenne que 3500 personnes par soirée.

«Nous pensions attirer plus que ça, a indiqué Thompson. Nous savons que nous comptons sur de nombreux amateurs de patinage artistique à Ottawa et ailleurs en Ontario. Nous sommes confiants que nous aurons de bonnes foules.»

Alaine Chartrand a de quoi sourire

Ottawa accueillera pour la 15e fois de... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Etienne Ranger, LeDroit

Patinage Canada n'a pas eu besoin de lui tordre le bras afin de participer à ce point de presse.

L'événement médiatique confirmait le retour des championnats canadiens dans sa région natale. Alaine Chartrand était présente, souriante et surtout patins aux pieds.

L'athlète originaire de Prescott, mais qui s'entraîne à Nepean et parfois même en Outaouais, multipliait les spirales et sauts en arrière-plan sur la patinoire extérieure du parc Lansdowne pendant la conférence de presse. «Je suis tellement heureuse que l'événement revienne ici», a dit Chartrand.

Il s'agissait de sa première sortie publique depuis son couronnement, le week-end précédent, à Halifax. La jeune femme âgée de 19 ans avait remporté son premier titre national senior.

Les championnats 2017 s'avéreront sa première occasion de défendre ce titre si convoité. Et la compétition n'a jamais été aussi forte chez les femmes.

«Patiner devant mes parents et amies, c'est toujours plaisant», a-t-elle avoué.

Mieux préparée

Et ça sera aussi un brin stressant.

Il y a deux ans lorsque ces championnats s'étaient déroulés à Ottawa, Chartrand avait terminé la compétition en larmes et avec une décevante cinquième position. «Ça ne s'était pas bien passé. Mais j'ai beaucoup appris depuis ce temps comment gérer la pression, a-t-elle expliqué.

«Je serai mieux préparée cette fois-ci.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer