Internationaux d'Australie: les favoris poursuivent leur route

La Bélarusse Victoria Azarenka a accédé sans difficulté... (Associated Press)

Agrandir

La Bélarusse Victoria Azarenka a accédé sans difficulté au prochain tour jeudi à Melbourne grâce à une victoire de 6-1 et 6-2 contre Danka Kovinic.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Ana Ivanovic est passée au troisième tour des Internationaux australiens, jeudi, l'emportant 6-3 et 6-3 devant Anastasija Sevastova, de la Lettonie.

La Serbe de 28 ans a commis cinq doubles fautes, mais elle a compensé en dominant 4-1 au niveau des bris.

La 20e tête de série aura comme prochaine rivale Madison Keys ou Yaroslava Shvedova.

De son côté, la 14e raquette féminine, Victoria Azarenka, a eu le dessus sur la joueuse monténégrine Danka Kovinic en deux sets 6-1 et 6-2.

Chez les hommes, Gaël Monfils a remporté un duel de l'Hexagone 7-5, 6-4 et 6-1 contre Nicolas Mahut, accédant à la troisième ronde des Internationaux australiens.

Porté par 18 as, Monfils s'est imposé en une heure et 40 minutes, dominant 50-20 pour ce qui est des coups gagnants.

Il a converti quatre chances de bris sur cinq, en plus de remporter 89% des points disputés sur ses premières balles.

Au troisième tour, Monfils, 23e tête d'affiche, va se mesurer à un autre Français, Stéphane Robert, ou bien à Rajeev Ram, des États-Unis.

L'Américain John Isner, 10e tête de série, a eu raison de l'Espagnol Marcel Granollers 6-3, 7-6 (6) et 7-6 (2). Il a récolté une vingtaine d'as et a plus que doublé son rival pour les coups gagnants, 53-26.

DJOKOVIC ET FEDERER

Le favori du tableau masculin, Novak Djokovic, a facilement atteint le troisième tour de la compétition pour la 10e année d'affilée mercredi en disposant du Français titulaire d'un laissez-passer Quentin Halys 6-1, 6-2, 7-6 (3), faisant un pas de plus vers le record de six titres établi par Roy Emmerson dans les années 1960, quand le tournoi n'était accessible qu'aux tennismen amateurs.

Pendant longtemps, le court central du tournoi de Melbourne a appartenu au Suisse Roger Federer. Le quadruple vainqueur n'a peut-être pas mis la main sur le tournoi depuis 2010, mais il a tout de même atteint le troisième tour pour une 17e année consécutive, signant une 299e victoire en tournois majeurs face à Alexandr Golgopolov, qu'il a battu 6-3, 7-5, 6-1.

«Atteindre le troisième tour dans un tournoi du Grand Chelem, c'est le minimum, c'est certain, donc je suis motivé; je joue bien et je me sens bien, a expliqué Federer. Mais il y a toujours un danger, vous savez. J'ai été éliminé en troisième ronde l'an dernier, donc j'espère me rendre plus loin cette fois-ci.»

Quant au Canadien Milos Raonic, il affrontait au troisième tour l'Espagnol Tommy Robredo. Au moment d'aller sous presse, il avait gagné la première manche 7-6.

Eugenie plie bagage

Ana Ivanovic est passée au troisième tour des... (Associated Press) - image 3.0

Agrandir

Associated Press

Le parcours d'Eugenie Bouchard aux Internationaux de tennis d'Australie a pris fin dès le deuxième tour, mercredi, lorsqu'elle a été éliminée en un peu moins de 90 minutes par la Polonaise Agnieszka Radwanska en deux manches de 6-4 et 6-2.

Néanmoins, en quittant le terrain du Stade Rod Laver, la Québécoise a affiché quelques sourires, avant d'expliquer plus tard qu'elle venait de disputer son plus gros match contre son adversaire la plus coriace depuis sa blessure subie en marge des Internationaux des États-Unis, en septembre dernier. Agnieszka Radwanska est quatrième au classement mondial de la WTA.

«Contre une joueuse comme elle, tu ne peux pas reculer ou lui donner une chance de reprendre son souffle, a-t-elle déclaré. Je devrai me souvenir que c'est comme ça que ça marche dans le tennis.»

Ça fait maintenant près d'un an et demi que la 37e joueuse mondiale a remporté son dernier match contre une joueuse du top-20, et elle a confié ne plus s'attendre à retourner au sommet instantanément.

«J'ai été à l'écart pendant si longtemps que j'ai l'impression que je dois rattraper le temps perdu, en termes de matches, a-t-elle expliqué. Peu importe ce qui se produira, que je perde chaque match ou non, je suis heureuse de pouvoir faire ce que j'aime.»

Bouchard et Azarenka à Québec?

Eugène Lapierre a bon espoir de voir à la fois Eugenie Bouchard et Victoria Azarenka fouler le court du PEPS de l'Université Laval à l'occasion de la rencontre de Fed Cup entre le Bélarus et le Canada, les 6 et 7 février. C'est ce qu'il a déclaré au cours d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne mercredi.

Le vice-président de Tennis Canada estime que le désir de Bouchard de jouer des matchs de haut calibre combiné à son calendrier moins chargé qu'au cours des années passées font en sorte que les chances de voir la meilleure raquette canadienne à Québec sont bonnes.

Quant à Azarenka, la 16e raquette mondiale a déjà demandé son visa, réservé sa chambre d'hôtel et son équipe a demandé à ce que celle-ci soit surclassée, des indices qui ne trompent pas aux yeux de Lapierre.

Plus important encore, la Bélarusse doit livrer un autre match de Fed Cup afin d'être admissible aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, et elle n'a pas d'autre tournoi à son horaire d'ici la fin février.

La composition officielle des équipes sera annoncée le 27 janvier.

Lapierre croit également que cette rencontre de premier tour du Groupe mondial II fera belle figure aux guichets: environ 1000 billets sur une capacité maximale de 3000 ont déjà trouvé preneurs avant même que les efforts de mise en marché ne soient commencés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer